Le 3 avril 2018, a débuté un mouvement de grève à répétition programmées par les syndicats de la SNCF (CFDT, CGT, SUD-Rail et UNSA). 36 journées de grève devraient avoir lieu d’ici la fin juin ; des préavis ont été déposés en ce sens. 

Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789, article 4 : La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi. 

La liberté de circuler en France est mise en cause régulièrement par des manifestations revendicatives catégorielles diverses. Aujourd’hui, la grève des syndicats de cheminots empêche la circulation de la plupart des trains. 

Hier, les Français ont été notamment confrontés aux barrages des routiers, au blocage des dépôts de carburants provoquant une pénurie de carburant, aux actions de grève dans les transports collectifs, comme la RATP ou les bus locaux, aux blocages de ports par les pêcheurs, aux actions filtrantes aux péages autoroutiers, aux actions des taxis ou de leurs concurrents indépendants Uber, aux barrages d’organisations d’agriculteurs, aux grèves des aiguilleurs du ciel, des pilotes ou d’autres catégories de personnels. 

Toutes ces actions, dans des proportions différentes, conduisent, d’une part, à une violence physique (être empêché de circuler) et, d’autre part, à une violence psychologique (mise en cause de la liberté de chacun) à l’égard de tous les Français. 

Enfin, l’impact économique de ces actions, freinant, ou bloquant la libre circulation, est certain, même s’il reste difficile à chiffrer en euros ou en points de croissance, c’est-à-dire en emplois. Par exemple, l’impact des 36 jours de grève programmés par l’intersyndicale de la SNCF se ressent dès à présent sur l’ensemble de l’activité touristique en France : limitant les déplacements des Français comme la venue en France des touristes étrangers effrayés par la situation dans notre pays. 

Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) défend la liberté de circuler en France. L’atteinte à cette liberté fondamentale débouche sur de graves préjudices à l’égard des personnes et de l’ensemble des activités : entreprises, associations, services publics, indépendants. 

Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) réclame que soit respectée la liberté de circuler en France, c’est-à-dire qu’il faut que l’État prenne toutes les mesures existantes dont il dispose pour faire respecter la liberté de circulation en France et aller plus loin en faisant adopter un projet de loi «pour la libre circulation des Français». Cette liberté ne saurait mettre en cause le droit de grève ou de manifestation, mais elle doit interdire les actions portant atteinte au droit de circuler librement dans notre pays. 

Par ailleurs, le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) condamne la démarche provocatrice et suffisante du gouvernement dans la conduite du projet de réforme de la SNCF : absence de projet clairement annoncé et questions non traitées (comme celle de la dette), refus de dire franchement que le motif de la démarche vient de l’application d’une directive européenne à un an du renouvellement des députés européens (en mai 2019), publication d’un texte alarmiste (Rapport Spinetta) comportant des mesures choquantes comme la fermeture des petites lignes, attaque des cheminots plutôt que mise en avant d’une stratégie positive pour le ferroviaire. 

Lire la Communication du MIL du 9 mars 2018 : «SNCF, la droite ne doit pas soutenir la manip Macron».

communication du MIL du 4 avril 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s