le Premier ministre a déclaré à propos du projet de nouveau service national : «L’ambition du SNU n’est pas de recréer le service militaire. Cela n’a aucun sens d’imaginer qu’on pourrait le refaire. On n’en a pas les moyens, on n’en a pas les besoins.» 

Le Premier ministre vient de réaffirmer sa volonté de mettre en place un «Service national universel (SNU)» en 2020. Ce «projet d’engagement collectif» reste encore tout à fait flou. Il doit donner lieu à des «concertations avec des jeunes». Ces réunions organisées occuperont le terrain avant l’annonce de choix politiques, comme cela a déjà été le cas dans plusieurs autres dossiers. Le projet de SNU, qui a été validé par le gouvernement, comprend en deux temps : une période obligatoire d’un mois autour de 16 ans et une seconde période qui prendrait la forme d’un volontariat civil ou militaire d’au moins trois mois. Filles et garçons seraient concernés par cette mobilisation qui reste à préciser, soit environ 800.000 jeunes par an. Ce qui donne une idée de l’ambition initiale du projet. 

La proposition de Macron, lors de sa campagne présidentielle, portait sur le rétablissement d’«un service national de courte durée, obligatoire et universel.» il précisait que «Chaque jeune Français ira ainsi à la rencontre de ses concitoyens, fera l’expérience de la mixité sociale et de la cohésion durant un mois». Cette opération était alors prévue pour être prise en charge par les Armées. Ce n’est plus le cas, compte tenu des calculs budgétaires qui concluent à une dépense de plusieurs milliards d’euros (15 en première année et 3 en année courante). On attend donc des précisions sur le tour de passe-passe en préparation. Cela aboutira probablement à quelques cours de secourisme, de sport et d’éducation civique. 

Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) entend bien les positions, un peu nostalgiques, de personnes qui ont effectué par le passé leur service militaire avant la suspension de celui-ci, et qui rêvent de son rétablissement en évoquant ses aspects positifs : mixité sociale, cadrage de jeunes hommes, expériences d’un fonctionnement hiérarchique, formation de jeunes sans diplôme… 

Mais le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) juge que la nécessité d’un retour à la conscription, suspendue par Jacques Chirac, n’apparaît pas aujourd’hui compte tenu d’une part du contexte extérieur (absence de risque immédiat) et, d’autre part, par les progrès technologiques des métiers des armées, qui nécessitent davantage de professionnels. Les moyens financiers assez limités des armées doivent être utilisés pour répondre aux besoins directs de celles-ci et de ses missions. L’encadrement militaire de centaines de milliers de jeunes représenterait une charge beaucoup trop lourde et difficile, dont elles n’ont plus la capacité. 

Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) souhaite un encouragement à destination des jeunes à intégrer la réserve dans les armées (soldats, officiers, gendarmes, pompiers, etc.). La mobilisation de moyens pour permettre la croissance des effectifs de réserve est un réel enjeu. Cette croissance doit faire appel au volontariat et non à une quelconque obligation. Elle doit être gérée par les armées en fonction de leurs possibilités d’accueil et d’encadrement dans une logique proprement militaire. Le développement du nombre des contrats de trois ans pour les jeunes est également souhaitable. 

Enfin, le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) estime que, parallèlement, l’engagement citoyen des jeunes reste à développer. Il peut prendre des formes variées de volontariat, comme l’engagement dans des missions de bénévolat bien structurées ou le développement du «Service civique» qui n’accueille aujourd’hui que quelques dizaines de milliers de jeunes volontaires en simultané. 

Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) estime que l’engagement volontaire des jeunes est une bonne clé pour identifier et faire valoir le courage et le mérite des filles et des garçons, qui décident de s’engager pour l’intérêt général et pour la Nation.

Le MIL, communication du 7 octobre 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s