Dimanche 26 mai, pour choisir il n’y aura qu’un tour !

Chers amis,

La France a besoin de l’Europe et l’Europe a besoin de la France. Alors n’est-il pas souhaitable qu’il y ait une cohésion favorable avec nos intérêts ?
Une élection c’est toujours l’occasion de choisir. Choisir pour un projet et pour une vision. Choisir ce que nous voulons voir mettre en place pour nos agriculteurs, nos entreprises, notre médecine et notre ruralité. Choisir pour notre civilisation et pour notre mode de vie… S’il y a des obstacles, ce n’est pas grave car cela veut dire que le système se met en place et que le débat au Parlement s’installe. Mais seule l’unité dans un grand groupe pourra donner à l’Europe le poids nécessaire et peser dans les relations internationales de la globalisation avec la Chine et les USA. Dans le monde nous ne sommes pas seuls, c’est pourquoi n’est-il pas important de continuer à se parler d’égal à égal ?

Laurent Vincent

 

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et costume
L’image contient peut-être : 3 personnes, plein air
L’image contient peut-être : 8 personnes, personnes souriantes, costume
L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes, nuit et foule
+3

Laurent Wauquiez

Quand je vous vois tous rassemblés, ici à Strasbourg, je sais que dans cette élection européenne, il y a une liste qui est portée par une vraie envie, par de vraies convictions, par des hommes et des femmes dont nous sommes fiers. Cette liste, c’est la nôtre.

Je veux que notre pays continue à peser. Alors oui, refonder l’Europe pour rétablir France. Retrouvons l’Europe que nous aimions, une Europe qui retrouve son sens, son souffle, sa mission.

Notre-Dame de Paris est-elle bien une cathédrale ?

Que représente Notre-Dame de Paris aujourd’hui pour le peuple français ? Ce que nous sommes et notre identité profonde en ces temps de déconstruction et de mutation ? Notre arrière pensée ne veut-elle pas s’accrocher à quelques chimères et à ses créatures fantomatiques ? Mais Notre-Dame de Paris c’est tout d’abord Philippe Auguste et Saint Louis. C’est Henri IV et son mariage avec la reine Margot en 1572. Cest Louis XIV et son Te Deum offert aux parisiens à l’occasion de son mariage avec Marie-Thérèse d’Autriche. C’est Napoléon notre Empereur avec Joséphine, qui a retourné la révolution française qui s’enlisait pour réformer les structures profondes de l’Etat qui sont toujours en place aujourd’hui. Notre-Dame de Paris n’est-elle pas l’abbé Pierre qui a demandé à la France de se mobiliser pour les sans-abris? Notre Dame de Paris c’est aussi l’Egyptienne de Victor Hugo victime de la passion humaine et de la jalousie de la foule. N’oublions pas ce que nous sommes et ce que nous voulons être car cette cathédrale, à travers le temps, c’est nous. Si l’heure est de revendiquer #touchepasànotredame pour revendiquer les fondations profondes de notre civilisation, l’heure actuelle n’est-t-elle pas à #touchepasàmonpote ? N’oublions pas ce que nous sommes et ce qui fait notre identité , notre futur n’en dépend-t-il pas ? Car toi qui viens de nul part qui es tu ? quel est ton futur dans ce monde ? Mais qui est cette cathédrale pour interpeller le Président Trump et mettre Poutine à genoux sur le parvis devant son porche ? Est-ce une reconnaissance ou la volonté de perdurer quelque chose qui s’est égaré dans les méandres du temps ? De partout dans le monde, tous se revendiquent de cette cathédrale et tous veulent apporter soutien, sympathie et reconnaissance. Cette cathédrale n’appartient pas à un seul homme, ni à une organisation, ni à un groupe. Elle est notre histoire, elle est nos racines, elle est nos fondations. Elle est la France et l’humanité toute entière ( UNESCO ) . Aujourd’hui le monde regarde la France. Il regarde Paris et ses capacités à se relever. Notre société n’est-elle pas malade, ou le nouveau monde ne manque-t-il pas de spiritualité ? Alors Oui, nous sommes bien des chrétiens et des catholiques. Nous sommes fidèles à la bible et voulons continuer à répandre le message d’amour et d’espérance de Jésus-Christ, Fils de Dieu, né de la Vierge Marie, et rédempteur de l’humanité. Ne soyons pas si bête pour une fois.

Laurent Vincent

Bienvenue au Conseil National de Lyon

Aucune description de photo disponible.
Chers amis,
Beaucoup d’émotion aujourd’hui au Matmut Stadium de Gerland qui a lancé le point de départ officiel pour la campagne des Européennes.
Le 26 mai prochain, vous serez invités à choisir les députés qui seront chargés de vous représenter et de défendre vos intérêts et ceux de la France au Parlement européen de Strasbourg.
En fait il faut concevoir cette élection comme une étape, depuis, après l’élection d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République.
Une première étape avant le retour de la Droite et du Centre aux plus hautes responsabilités de l’Etat.
Pour ma part j’ai fait mon choix.
J’ai choisi la liste LR @LesRépublicains menée par le trio François-xavier Bellamy, Agnès Evren et Arnaud Danjean.
Cette liste s’est donnée pour feuille de route de faire de l’Europe une alliée. Une alliée pour la France, une alliée au service des projets et une alliée au service des français et de ceux qui ont décidé d’avancer ensemble.
C’est pourquoi nous devons refuser de marcher  » En Marche  » arrière.
Nous devons refuser ce qu’il n’est plus possible d’accepter. Je crois ni à la facilité, ni à la faiblesse et ni à la lâcheté.
Aujourd’hui la France n’a jamais été aussi isolée sur la scène internationale et au milieu de nos partenaires européens. Alors que nous n’avons jamais eu autant besoin d’Europe.
L’Europe doit servir à rassembler, elle doit ressembler à celle que l’on veut qu’elle soit. Elle doit protéger nos intérêts face à la mondialisation sauvage et ultra-libérale, elle doit garantir le maintien de notre civilisation et sa transmission à ceux qui viendront après nous.
Elle doit assurer notre sécurité et donner envie de faire et d’entreprendre.
En France, nous avons des talents. Alors laissons les s’exprimer !
C’est pourquoi dès aujourd’hui, nous devons penser à l’après Emmanuel Macron et de son gouvernement. Nous devons mettre en place une volonté, des actions pour convaincre et remettre la France à l’endroit et dans le concert des nations européennes.
On ne peut pas être grand quand on est seul et isolé.
Sont venues pour nous soutenir et nous épauler trois personnalités éminentes et hors norme, par leur position, leur fonction, leur compétence et leur efficacité.
Tout d’abord Hervé Morin, ex.député de l’Eure, ancien ministre de la défense, Président du conseil régional de Normandie et Président du Parti Les Centristes, est venu réaffirmer son soutien à la Droite Républicaine. Il a accepté la main tendue du Président des LR.
Sa présence et sa volonté de s’investir et de travailler ensemble confirme l’ouverture voulu par Laurent Wauquiez.
Puis le Président du PPE Joseph Daul s’est personnellement déplacé pour définir clairement les enjeux européens pour demain.
Demain c’est aujourd’hui qu’il faut prévoir. Après, il sera trop tard, car le temps passé ou écoulé ne se rattrape pas.
Enfin MAM ( Michèle Alliot-Marie ), Ancienne Présidente du RPR, ex.Ministre de l’intérieur, ex.Ministre de la justice a réaffirmé son soutien et son appuie sans faille auprès de Laurent Wauquiez pour la construction de la nouvelle Droite.
Il ne s’agit pas de déconstruire et de reconstruire après dessuite derrière, à l’image de l’idéologie macroniste, mais il s’agit de renouveler avec de nouveaux talents, d’enrichir notre famille politique, de la porter, de l’adapter à l’environnement géopolitique actuel en intégrant les diversités de chacun sur la base de nos valeurs républicaines et de nos convictions.
Nous devons mettre un nouveau souffle, de l’air frais.
Oui, aujourd’hui je suis dans l’espérance.
Oui, aujourd’hui je suis dans l’espoir car nous avons dans les mains toutes les cartes maîtresses pour avancer de concert, ensemble.
Le Président Laurent Wauquiez a pris, aujourd’hui la position du rassembleur sur une base solide avec un bon socle.
il en a profité pour rappeler nos valeurs et nos convictions qui malgré les critiques au début, ont permis cependant à creuser le sillon pour semer les bonnes graines. Il a resserré les troupes autour de lui et de notre projet.
Aujourd’hui nous sommes prêts, pour l’Europe et prêts pour la France.
LV

Meilleurs voeux 2019

Chers amis,

La France a besoin de réformes et elle doit être réformée.

Seulement, il ne suffit pas de dire aux français,  » je suis au travail  » pour calmer la colère et créer la confiance. Six français sur dix lui ont retiré la confiance.

Il ne suffit pas de dire aux français, on va limiter la vitesse de circulation à 80 km/h. En Ardèche, nous préférons entretenir nos routes et nos axes de circulation pour notre sécurité et notre confort. De toute façon, nous n’avons pas le choix !

Il ne suffit pas de dire aux français que l’on va transformer la France en start-up Nation, alors que l’on n’est pas capable de couvrir du réseau numérique et téléphonique l’ensemble de nos territoires ruraux.

Enfin, il ne suffit pas de dire aux français, que l’on va supprimer la taxe d’habitation pour les collectivités locales, comme cela vous paierez moins d’impôt. Alors qu’un maire n’est-il pas le 1er élu le plus proche de ses administrés et de la population locale ? En Ardèche, nous voulons plus. Plus de libertés et plus d’autonomie pour redonner à nos communes le pouvoir de décider et de s’adapter au terrain, où se trouvent les difficultés à traiter. Car comment l’Etat peut-il être crédible alors qu’il est lui même incapable de prendre une décision pour se réformer, redresser sa mauvaise gestion financière et son fonctionnement pléthorique ?

Si la France va mal, n’est-ce pas la faute des élites ?

Comment faire confiance au gouvernement qui rajoute sans cesse de l’huile sur le feu, pour mieux disrupter le fonctionnement et faire tomber la France telle que nous la connaissons, pour la propulser dans la mondialisation des mouvements sans règles et sans morale ? Celle de la finance, celle de l’économie de marché ultra-libérale, et celle des mouvements migratoires. Pour nous, ce sera la loi de la jungle !

Cette année, cette nouvelle année, d’autres choix pour d’autres politiques doivent être pris.

Faire de la politique c’est choisir. Choisir pour trouver des solutions à nos problèmes. Mais aussi pour trouver des solutions qui nous conviennent. Notre peuple s’est toujours relevé à la suite d’une défaite, d’une guerre, d’une catastrophe. L’espoir je l’ai. Et je veux vous le partager.

Comme pour Laurent Wauquiez, Président des LR, nos voeux vont cependant vers l’apaisement. Nous sommes entourés de serpents et il serait inutile de faire éclater la société française et de renverser la stabilité de l’Etat, il en va de notre avenir. A toujours refuser d’avancer, on s’enlise dans le déclin. Il n’y a pas de comportement républicain responsable en affichant sa démagogie. Sous le patronage de Laurent Wauquiez, nous sommes capables de travailler ensemble, c’est pourquoi nous devons rester unis pour former un bloc. Mais nous sommes aussi capables de présenter un projet d’alternance.

Cette année, les français devront choisir.

Et ce , dès le mois de mai. Soit changer les élites, soit changer de régime et d’organisation. 2019 doit rester l’année de l’espérance, une année de la reconstruction et du sursaut, car rien est figé. Reprendre le leader-ship sur la scène internationale, redonner de l’oxygène à notre économie et fabriquer du PIB, libérer la croissance et redonner à la population le pouvoir d’achat qu’elle n’a plus. Enfin, la France doit redevenir une grande nation, la Nation Française.

Chers amis, je vous souhaite du travail, une bonne année et tous mes voeux.

Vive notre territoire ardéchois et vive la France.

Laurent Vincent, membre LR de la fédération du département de l’Ardèche @LesRepublicains

 

Qui a été élu à la Présidence de la République Française, ce mois de mai 2017 ?

Sous l’impulsion des choix gouvernementaux, la France traverse une crise sociétale sans précédent. C’est pourquoi, il devient plus que nécessaire de ne pas rompre le contact et le dialogue avec les corps intermédiaires. Nous avons besoin de tout le monde.

Je crois que le gouvernement a mis en place volontairement une série de dérives sur plusieurs niveaux pour déstabiliser la société française.

 » Le monde est printemps  » pour que l’ancien monde que nous connaissons soit remplacé par le nouveau monde imaginé par Emmanuel Macron. Cette transformation repose sur l’idéologie maçonnique de la super-loge  » Fraternité verte  » et de la super-loge  » Atlantis Aletheia  » dont il est un des adeptes.  » Young Leader  » de la French America Foundation, il a participé à la réunion du club para-maçonnique Bilderberg en 2014 et à une  » tenue blanche fermée  » de la secte maçonnique du Grand Orient de France en juin 2016. Ses interventions reposent en outre sur les travaux de Terra Nova qui sont mis en application dans la vie de tous les jours des français.

Extension du domaine des marchés économiques et financiers, abolition des frontières, déconstruction des identités, ventes de nombreux actifs publics comme nos aéroports, Engie, nos barrages hydroélectriques… pour augmenter les activités des banques et des avocats d’affaires.

Marchandisation des espaces naturels et culturels français par la loi Elan et des tentatives pour contourner la loi littorale… Marchandisation du corps humain avec la PMA ouvrant une voie directe sur la GPA. Marchandisation de l’immigration illégale en France directement pris en charge et financée sur le budget de la Nation française.

Déconstruction des liens sociaux par le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. Quel est l’avenir du quotient familiale ?, et remise en cause des pensions de réversion.

Pour cela il utilise la propagande par une mise en scène permanente de sa présence et de son épouse , Le discours du  » en même temps  » est souvent le signal de ne rien vouloir dire et n’a aucune conséquence pratique pour les français.

Il utilise les médias et la censure par un financement direct de ces derniers sur le budget de l’Etat et un contrôle accru du CSA. Zemmour et Taddei n’ont-ils pas été éliminés ?

La loi sur les fakes news, la mise en place des médias officiels et le départ des journalistes installés hors de l’Elysée peuvent nous interpeller !

La question que je me pose aujourd’hui, c’est qui a été élu ce mois de mai 2017 à la Présidence de la République Française ?

Nous devons réclamer la dissolution de l’Assemblée Nationale

Nous n’avons pas un Président de la République mais un professeur des écoles. Encore que…

Quand les élus de la représentation nationale n’arrivent plus à s’entendre à cause d’une crise profonde de la société, le mieux est la dissolution de l’Assemblée Nationale, dans le respect de nos institutions, pour provoquer de nouvelles élections.

La crise profonde que traverse la France s’enlise sans espoir de voir une sortie. Il n’est plus dans l’intérêt de la France et des français que cela continue car c’est de la crédibilité de l’Etat et de son fonctionnement qui est en jeu.

C’est une illusion de croire que des mesurettes ramenées à un niveau de rustine réformeront ce qui ne va pas en France. La dette publique de l’Etat représente 98% du PIB et la dépense publique c’est à dire le fonctionnement de l’Etat 56,5 %.

Chaque année, 56% de la richesse que les français produisent par leur travail est mangée par la dépense publique, alors qu’elle pourrait être investie vers les fonctions régaliennes et la recherche pour améliorer notre sécurité, notre confort et notre potentiel pour affronter les défis.

Alors pourquoi la France dépense 280 milliards d’euros de plus que l’Allemagne en dépense publique et sociale ? Sommes-nous plus bêtes que nos voisins ?

Le changement de cap doit être structurel et d’autres choix sont possibles. Le gouvernement n’est plus crédible, la représentation nationale au Parlement n’est plus crédible, c’est devenu une question de confiance devant le peuple qui doit renouveler sa souveraineté.

 

 

À propos de ce site web

 

CHANGE.ORG
Il manque encore 37 signatures ! Pour la dissolution de l’Assemblée nationale

Samedi 24 novembre, il sera inutile de dire aux chômeurs de traverser la rue

Dans notre pays il n’y a pas de fatalité. Renoncer, c’est accepter de se coucher pour quelque chose que je n’ai pas choisi.

François Hollande a dit 17 fois :  » Moi Président… » pour se faire élire.

Emmanuel Macron, lui, il n’a rien dit.

Mais ce qu’il se passe aujourd’hui est beaucoup plus pire.
Car si les français avaient su, alors ce Président n’aurait jamais été élu.

En France une autre politique est possible, une autre politique avec d’autres choix et d’autres caps à prendre car rien est figé !

Pour cela nous devons rester fiers de notre pays la France, et continuer à la porter au dessus des choix du gouvernement Philippe et de la Présidence Macron.

La déconstruction de notre société et du fonctionnement de nos institutions, la déconstruction de nos valeurs républicaines qui nous unissent, la déconstruction de la Nation française car on a dit qu’en France il n’y avait pas de nation, sont et restent inacceptables.

François Hollande a dit que les français n’avaient pas de dents. « Les sans dents  » qu’il disait ! Alors Emmanuel Macron est-il bien de Droite ?

Merci Valérie Trierweiler !

C’est pourquoi, ce samedi 24 novembre, je serai auprès de ma famille, de mes amis, et auprès de la population pour faire entendre ma colère.

LV