Pour sauver l’Europe, il faut la refonder

Chers amis,

Aujourd’hui, c’est de l’Europe dont je veux vous parler, avec la clarté qu’imposent les sujets difficiles.

L’Europe traverse une des crises les plus profondes de son histoire et les faux semblants ne sont plus de mise.

Le paradoxe est terrible : face à une pression migratoire sans précédent, face au terrorisme islamiste, face à la concurrence des Etats Unis et de la Chine, nous n’avons jamais eu autant besoin de l’Europe et jamais l’Europe n’a été autant défaillante, incapable d’apporter des réponses efficaces.

Nous devons à tout pris sortir de cette crise. Il s’agit d’une question de vie ou de mort pour l’Europe : soit elle protégera, soit elle disparaîtra. Les élections européennes approches : elles auront lieu en mai prochain. C’est le moment ou jamais d’agir et de proposer un sursaut européen.

Parce que nous croyons en l’Europe, nous allons la sauver.

Nous aimons l’Europe ! Parce que nous l’aimons, parce que nous y croyons, parce que nous en avons besoin, nous devons regarder avec lucidité ses défaillances actuelles pour enfin avoir le courage d’y remédier.

Vous en conviendrez, il y a deux impasses qui sont aussi néfastes l’une que l’autre et conduisent inéluctablement à l’échec.

La première est celle des extrêmes qui consiste à prôner la sortie de l’Europe, l’abandon de l’euro, à choisir finalement l’isolement de la France. Ce projet-là est catastrophique, et pour la France et pour l’Europe.

La seconde consiste à tenir les mêmes discours qu’il y a trente ans, faits d’envolées lyriques, de mots creux, d’utopies fédéralistes et technocratiques. Elle propose toujours plus de ce qui ne marche pas : toujours plus de normes, de taxes et d’élargissement. C’est la voie proposée par Emmanuel Macron, de plus en plus coupé des réalités. C’est précisément cette voie qui a amené l’Europe là où elle est aujourd’hui : dans le mur.

J’ai la profonde conviction, et vous la partagerez j’en suis certain, que face à ces deux dangers, nous pouvons porter ensemble le projet d’une Europe réaliste, capable d’assumer à la fois sa mission de protection et d’être à l’offensive.

Ce projet, c’est le notre, celui des Républicains, celui d’une nouvelle droite unie et rassemblée sur l’Europe, n’en déplaise à ceux qui voudraient nous voir nous opposer au sein même de notre famille politique. Soyez-en assuré, nous sommes tous d’accord sur l’essentiel. Notre détermination pour dénoncer avec responsabilité les impasses de l’Europe est sans faille. Notre volonté de sauver l’Europe est inébranlable.

Parce que nous voulons sauver l’Europe, nous voulons la refonder.

Nous devons entendre les inquiétudes légitimes des peuples européens et répondre à un triple défi, migratoire, économique et civilisationnel.

Il faut d’abord rependre le contrôle des frontières. La crise migratoire que nous subissons est le révélateur de l’incapacité européenne actuelle à protéger. Or, la première mission de l’Europe est d’assurer la protection de ses peuples.

Concrètement, nous voulons que soit mise en place une force navale européenne pour contrôler la Méditerranée et reconduire systématiquement dans leurs ports de départ les embarcations de migrants. C’est le seul moyen d’éviter les catastrophes en mer et de neutraliser les filières mafieuses d’immigration clandestine.

Contrairement à ce que propose Emmanuel Macron, les demandes d’asile doivent être traitées en amont, en dehors de l’espace européen. Et il nous faut conditionner l’aide publique au développement à la coopération dans la lutte contre l’immigration illégale et au retour des sans-papiers dans leur pays d’origine : comment expliquer que la France ait accordé 350 millions d’euro d’aide au Mali alors qu’il n’a accepté de reprendre que 13 sans-papiers ? Pour nous, la réduction de l’immigration est un impératif. Toute autre politique que celle de la fermeté est une fausse générosité.

Il faut ensuite défendre notre économie, nos entreprises, nos emplois. La préférence communautaire était l’une des pierre angulaires de la construction européenne : nous devons la restaurer.

Défendons nos intérêts dans la compétition mondiale, exigeons la réciprocité dans notre politique commerciale, refusons les concurrences déloyales. L’Europe que nous voulons doit être prête à défendre son espace économique et une vraie stratégie industrielle. Oui à une Europe du concret, avec de vrais projets, tels Erasmus et Airbus, une Europe de la recherche contre la maladie d’Alzheimer, une Europe des grandes infrastructures. Non à l’Europe de la surenchère des normes et des taxes !

Il faut enfin faire vivre à nouveau notre identité culturelle. L’Europe d’aujourd’hui est en train de perdre le sens de son identité culturelle. Il est temps que cela cesse.

Nous avons construit l’Europe pour porter une voix singulière, celle d’une civilisation qui plonge ses racines dans l’héritage judéo-chrétien, de la Renaissance et des Lumières. Nous devons en être fiers et la réaffirmer car elle a encore tant de choses à dire au monde.

Voilà l’Europe que nous voulons, voilà l’Europe pour laquelle je vous propose de vous battre à nos côtés : une Europe qui protège nos frontières, nos entreprises, notre civilisation commune.

Chers ami, dans la bataille électorale des Européennes de mai prochain, nous avons une mission capitale : refonder l’Europe pour la sauver. Cette mission, seule notre famille politique est capable de l’assumer.

C’est le projet des Républicains, le projet que nous porterons ensemble car je sais que vous répondrez à mon appel pour une refondation de l’Europe.

Croyez-le bien, cette bataille ne va pas être facile et il nous faut le soutien de chacun pour la gagner. Votre place est à nos côtés. Sans vous, nous ne pouvons rien.

Bien fidèlement,

Laurent Wauquiez, Président des Républicains

Pour une Europe unie des Etats

Les élections législatives italiennes viennent de porter au pouvoir de nouveaux partis qui viennent de former un gouvernement. Leur programme comprend la critique de certaines contraintes de l’UE et la limitation de l’immigration, avec l’expulsion de 500.000 clandestins. 

Les choix politiques de nombreux pays de l’Union européenne évoluent ces dernières années. On assiste à des changements profonds. La composition du parlement européen au terme des élections de 2019 a toutes les chances d’être modifiée. Les deux partis européens historiques, socialistes et démocrates-chrétiens, ne devraient plus disposer ensemble d’une majorité au sein du parlement. Les forces politiques, critiques à l’égard de la politique menée par la Commission européenne, pourraient se trouver en position de force. Les chefs d’État des pays membres ont aussi changé dans une bonne part des pays. 

Les priorités de l’UE pourraient être amenées à évoluer et la commission européenne à changer de ligne politique. 

Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL), qui a été très engagé contre Maastricht en son temps, défend une analyse gaulliste de l’Europe des nations et prône le maintien de la France au sein de l’Union européenne en tant qu’ensemble d’équilibre européen de collaboration et de paix, mais appelle de ses voeux un changement de la politique de l’Union et une redéfinition limitée de ses compétences. 

Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) souhaite que tous les efforts soient engagés pour faire évoluer en profondeur les traités de l’Union. Il faut que les députés français au parlement européen participent pleinement à cette transformation. 

Pour les Républicains, Laurent Wauquiez a déjà évoqué les grandes orientations du changement attendu (lire la communication du MIL du 26 mars 2018 : Contre l’Europe fédérale de Macron). Le changement de ligne politique de l’UE sera le principal enjeu de l’élection européenne de 2019 dans un an. 

Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) constate que Macron se positionne ouvertement sur une ligne politique fédéraliste visant une poursuite du transfert des compétences vers l’UE (en particulier en matière économique). Ce n’est pas la bonne voie. D’une part, cette position ne correspond pas aux voeux des Français (voir la victoire du «Non» au référendum de 2005), d’autre part, ne reçoit pas un accueil favorable de la part majorité des pays, même en Allemagne. 

Macron se trouve aujourd’hui isolé sur ses positions au sein de l’Union européenne. Pour les Français, ses discours de défense d’une prétendue «souveraineté européenne», qui n’existe pas, plutôt que la défense de la souveraineté française, qui est le fondement de la Nation, sont inacceptables. 

Le Mouvement Initiative et Liberté (MIL) rappelle que l’Union européenne n’est pas un pays et n’a pas vocation à le devenir. Les partisans d’une «Europe fédérale» ont échoué. Cette phase politique s’achève. Une autre commence, marquée à la fois d’abord par le respect de chaque nation membre et, d’autre part, par la détermination à mener des échanges et des projets en commun. 

Le budget de l’Union européenne devra baisser pour permettre de réorienter des moyens budgétaires sur des projets réunissant des ensembles de pays en fonction des projets. Les contraintes imposées par les directives européennes devront être revues. Le poids excessif des micro-États et des pays à très faible fiscalité, devra être réduit. Le périmètre de la Commission européenne, et l’importance de ses services et effectifs, devront être réduits de manière rapide. Les traités existants comme celui de Schengen seront amenés à évoluer. Les frontières entre États ont vocation à être rétablies en fonction des circonstances et des risques car il faut maîtriser les flux migratoires.

communication du MIL, 16 juin 2018

J-7 : élection à la Présidence LR des 10 et 17 décembre

Chers Amis,
Nous sommes aujourd’hui à 7 jours du premier tour de l’élection des Républicains.
#VotezWauquiez car il souhaite construire une écologie de droite, positive et moteur de l’innovation :

“ Le retour de la droite, c’est une droite qui fait siennes les questions d’écologie. Il y a une écologie de droite que nous allons reconstruire ensemble : une écologie positive, qui mise sur le progrès et l’innovation, portée par des projets et non par la contrainte. « 
Nous comptons sur vous pour poursuivre votre mobilisation jusqu’au 10 décembre  : relayez autour de vous ces arguments ou faites un don pour soutenir Laurent Wauquiez dans la dernière ligne droite de la campagne.
Tout don que vous ferez sera déductible de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 30 euros – ce qui est très généreux – ne vous coûtera en réalité que 10,20 euros.
Plus que jamais, votre aide est indispensable. 
Merci infiniment de votre engagement à nos côtés.
A très bientôt,

L’équipe de Laurent Wauquiez

Dimanche 10 décembre je vote et je fais voter Laurent Wauquiez 
Où ?  
=> Sur internet à l’adresse suivante: www.president-republicains.fr
=> Dans un bureau de vote près de chez vous : Voir la liste des bureaux de vote 
Comment ? 
=> Avec votre code personnel, votre mot de passe et votre n° adhérent
ou
=> Avec une pièce d’identité si vous vous rendez dans un bureau de vote
Vous avez perdu vos identifiants? Contactez sans attendre le : 01 40 76 60 09 (du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h45 et de 14h15 à 17h15)

« Assumons l’idéal d’une république forte » : Laurent Wauquiez

Pour reconstruire une République forte qui protège ses citoyens, je défends une droite qui veut rétablir l’autorité de l’Etat, l’autorité de la loi et la nécessité de l’ordre. Au moment où la délinquance explose et où les menaces terroristes se multiplient, le domaine régalien ne doit pas être la variable d’ajustement de la politique budgétaire du gouvernement.

La sécurité doit être une priorité, avec des forces de l’ordre modernisées et plus nombreuses, une justice ferme et rapide, la construction de nouvelles places de prison et le rétablissement des peines-plancher pour les multirécidivistes.

L’immigration doit aussi être strictement encadrée et soumise au respect d’un véritable pacte d’assimilation républicaine. Ce n’est pas à la France de s’adapter aux étrangers, c’est aux étrangers de s’adapter à la France. Ceux que nous avons choisis d’accueillir doivent exercer un travail, maîtriser notre langue, s’approprier notre mode de vie et respecter nos règles communes.

Face à la naïveté d’Emmanuel Macron sur la menace terroriste, nous n’accepterons aucune compromission dans la lutte contre l’islamisme radical et contre tous les prêcheurs de haine qui veulent prendre les armes contre notre pays.

Avec vous, je me battrai sans relâche pour que les Français se sentent à nouveau en sécurité en France. Notre famille doit se montrer intransigeante et assumer l’idéal d’une République forte face à un pouvoir laxiste qui désarme notre pays.

En savoir plus


CONTACT

Adresse : 93, rue de l’Université 75007 Paris
Site Internet : https://www.wauquiez.net/
Email : contact@wauquiez.net
Facebbok : facebook.com/laurentwauquiez
Twitter : @laurentwauquiez

Je soutiens Laurent Wauquiez et Virginie Calmels à la Présidence LR des 10 et 17 décembre

Chers amis,

La campagne bat son plein et avance à grand pas. Plus que quelques jours avant le choix final. Nous sommes tous réceptifs sur les idées, les projets et les volontés des candidats afin de nous reconnaître dans la volonté, dans ce qui correspondra à nos aspirations et à ce que nous voulons pour l’orientation prochaine de notre famille politique.

Après les diverses défaites, nous parlons ici de reconstruction, voir de renaissance pour remettre la Droite au centre des débats. 100 députés, 150 sénateurs, les élus locaux municipaux, départementaux, régionaux, européens, 234000 adhérents et militants prêts au sursaut.

Laurent Wauquiez est allé cherché Virginie Calmels car il avait besoin d’elle pour reconstruire l’union de nos idées. Elle a accepté le bras tendu. Ce choix s’est porté sur des valeurs de rassemblement de projets, de débats, de futurs, sur des valeurs de Droite.

Fidèle juppéiste, c’est elle qui incarne le mieux les valeurs libérales et de l’entreprise que Wauquiez a besoin. Ce binôme, c’est lui qui l’a voulu au delà de la personne qu’elle peut représenter. Il n’y a pas de dictature personnelle et son choix est resté libre de toute contrainte.

La ligne de conduite des idées reste à construire mais le socle des valeurs communes est réel; Et Wauquiez a demandé aux militants de l’aider. Nous sommes là.

Les attaques personnelles sont regrettables dans une élection interne, et cela nous ne le comprenons pas ! Pourquoi ne pas se focaliser sur l’objectif et le résultat à atteindre ?   Celui d’apporter notre soutien et notre confiance à celui que nous avons choisi dès le début de porter à la tête de notre famille, pour la représenter.

Car la Droite est bien de retour dans une nouvelle force, vers les plus hautes responsabilités de l’Etat, nous voulons une autre politique pour la France; Et elle doit se faire avec Laurent Wauquiez et son équipe réunie !

LV

« Nous reconstruirons les Républicains, ensemble, entourés de toutes celles et ceux qui sont unis par des convictions et des valeurs de Droite. »

Chers amis,
Laurent Wauquiez était hier l’invité du Grand Rendez-vous d’Europe 1-CNews et Les Echos où il a rappelé sa vision pour notre famille politique : une Droite fidèle, qui assume ses idées et ses convictions avec fierté. 
Sur l’ensemble des grands thèmes qui font l’actualité, Laurent Wauquiez a tenu un langage de vérité et de courage :
Sur la violence faite aux femmes
La lutte contre toutes les violences faites aux femmes doit être une cause qui traverse les courants politiques. Laurent Wauquiez se bat pour renforcer la sécurité des femmes notamment dans les transports en commun :  » Sur la question de la lutte contre les violences faites aux femmes, il y a une continuité républicaine qui doit être honorée. Le Président a tout mon soutien mais j’exige du concret, notamment pour assurer la sécurité des femmes dans les transports en commun. « 
Sur la politique économique du gouvernement
L’action du gouvernement est largement insuffisante et le peu qui est fait pénalise directement les classes moyennes et les retraités modestes : «  Avec le choc massif de l’augmentation de la CSG, ce sont encore les classes moyennes qui vont payer l’addition. »
Sur notre modèle républicain
Le réveil de notre pays passera par le respect de son identité et du modèle républicain :  » Notre pays a sombré dans une culture de la repentance. Nous avons besoin du réarmement du modèle républicain. Je crois au creuset républicain, à la France où nos enfants apprennent à dire « nous » avec la nation. « 
Laurent Wauquiez défend une Droite affirmée qui s’assume et ne trahit ni ses idées ni sa famille politique.
Il se bat pour la prospérité économique d’une nation qui revendique ses racines et son histoire, il s’engage pour que la France retrouve ses fondations !
Vous aussi, vous pouvez agir pour rebâtir une vraie Droite qui défend ses valeurs et la fierté d’être Français.
Deux semaines! Seulement deux semaines nous séparent de l’élection du président des Républicains, chaque don que vous pourrez faire, quel que soit le montant, aidera concrètement Laurent Wauquiez à se battre pour une Droite qui a le courage de la vérité.
Merci par avance de votre engagement et de votre soutien.

À bientôt,

L’équipe de Laurent Wauquiez

Facebook
Twitter
Instagram

« Tournons ensemble la page des divisions » Laurent Wauquiez, candidat à la Présidence des Républicains

La droite n’est pas la droite quand elle n’est pas rassemblée. J’en suis intimement persuadé. Mais j’ai aussi la conviction que le rassemblement est d’autant plus fort que nos convictions sont fièrement assumées. Personne ne se rallie à un drapeau en berne.

Avant cette campagne, on m’avait prévenu : si je restais fidèle à mes idées, à une droite fière de ses valeurs, j’allais me retrouver tout seul.

Vous voyez les attaques, vous voyez que je ne cherche pas à acheter la bienveillance du politiquement correct, vous voyez que je n’ai rien cédé sur mes convictions. Et pourtant, nous avons le soutien de 136 parlementaires, de plus de 20000 adhérents, de personnalités venant de tous les horizons, de soutiens de Nicolas Sarkozy, de François Fillon ou d’Alain Juppé, et de notre nouvelle génération d’élus. Ce vaste rassemblement est la preuve que nos idées sont capables de fédérer précisément parce qu’elles sont franches et sincères.

A l’issue de cette campagne, j’aurai animé des réunions dans 80 fédérations de notre mouvement. A chacun de nos échanges, je mesure votre envie d’aller de l’avant et de tourner enfin la page des divisions du passé. Avec les reniements, les rivalités et les trahisons.

L’élection du 10 décembre doit être celle de notre refondation. C’est à vous, et à vous seuls, de décider du destin des Républicains. Alors soyons fiers de ce que nous sommes et écrivons ensemble une nouvelle page de l’histoire de notre belle famille.

En savoir plus


CONTACT

Adresse : 93, rue de l’Université 75007 Paris
Site Internet : https://www.wauquiez.net/
Email : contact@wauquiez.net
Facebbok : facebook.com/laurentwauquiez
Twitter : @laurentwauquiez