La Droite est de retour : élection à la Présidence LR avec Laurent Wauquiez

 

Chers Amis,

 

Dans une interview accordée au journal Les Echos, Laurent Wauquiez est revenu sur les réformes économiques du gouvernement et a donné sa vision pour réformer la France.

 

Sur la dépense publique

 

Malgré les mesures techniques affichées par le gouvernement, la dépense publique va augmenter de 7 milliards en 2018 :  » Dans un pays où elle pèse 55 % du PIB, il ne peut y avoir aucun redressement durable, aucune baisse d’impôt durable, aucune amélioration de la compétitivité sans baisse de la dépense publique. […] En tant que Président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, j’ai baissé de 5,9 % les dépenses de fonctionnement. Si Emmanuel Macron faisait la même chose pour la France, le déficit public serait à zéro à la fin de son mandat.« 

 

Sur la baisse des impôts

 

Les élus de droite tiennent trop souvent un discours de campagne sur la réduction de la fiscalité mais font l’inverse une fois aux responsabilités :  » La Droite doit à présent se donner une règle d’or simple : pas d’augmentation d’impôt dans nos programmes. C’est le seul moyen de retrouver une crédibilité économique. »

 

Sur la compétitivité

 

Les deux problèmes majeurs de l’économie française sont la compétitivité des entreprises et le découragement de la France qui travaille :  » Il faut baisser les charges sur les salaires et réduire le niveau des impôts sur la France qui travaille et sur les classes moyennes qui sont aujourd’hui paupérisées. « 

 

Sur l’avenir de la France

 

Laurent Wauquiez propose une troisième voie entre le repli suicidaire de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon, et le renoncement à une certaine idée de la France :  » La vision que je défends, c’est une France qui retrouve ses fondamentaux pour avoir le goût de l’audace et de l’avenir. Nous pouvons être capables d’une extraordinaire réussite où la France renaît et défend à nouveau ses fleurons industriels et ses emplois. […] « 

 

Retrouvez l’intégralité de l’article ici.

 

Laurent Wauquiez soutient pleinement les réformes qui vont dans le bon sens, mais comme des millions de Français l’espèrent, le rôle de la Droite républicaine est d’alerter le gouvernement quand il n’agit pas efficacement pour redresser la France.

 

Pour que Laurent Wauquiez restaure la voix forte et crédible des Républicains, votre soutien financier est indispensable.

Chaque don que vous pourrez faire (déductible des impôts à hauteur de 66%) est important et contribue à la victoire de nos idées.

Merci par avance de votre soutien.

A bientôt,
L’équipe de Laurent Wauquiez

La Droite est de retour avec Laurent Wauquiez : Le Grand Jury LCI / RTL / Figaro, 29/10/2017

Chers amis,
Laurent Wauquiez était ce dimanche l’invité du Grand jury de RTL et LCI où il a développé et partagé notre projet : une Droite de retour qui assume ses idées avec fierté, qui sait rassembler et se reconstruire pour incarner une opposition forte et crédible.
Sur l’ensemble des grands thèmes qui préoccupent les Français, Laurent Wauquiez a tenu un langage de vérité et de courage.
Sur la lutte contre le terrorisme
Face au retour sur notre sol des combattants Français de l’Etat islamique, Laurent Wauquiez se bat pour la sécurité des familles françaises :  » Je demande au gouvernement de procéder à l’internement et l’enfermement immédiat de tous les jihadistes qui sont revenus en France.”
Sur la politique économique du gouvernement
L’action du gouvernement est insuffisante, les maux qui paralysent l’économie française sont les mêmes que sous François Hollande : “ La politique économique actuelle du gouvernement ne permettra pas la renaissance économique de la France. Il n’y a aucun effort pour réduire la dépense publique, la CSG augmente cette année de 22 milliards d’euros et la fiscalité écrase injustement les classes moyennes. ”
Sur la montée du communautarisme
Face au communautarisme, la France doit protéger son unité et son identité afin de garantir son modèle d’intégration républicaine :  » Je suis favorable à l’intégration républicaine. La France n’est pas une juxtaposition de communautés. C’est à l’étranger qui arrive en France de s’adapter à la France et non pas à la France de s’adapter à l’étranger.« 
Retrouvez l’intégralité de l’émission ici.
Laurent Wauquiez défend la sécurité des Français et se bat pour la prospérité économique d’une nation qui revendique ses racines et son histoire.
Avec le lancement officiel de la campagne, nous devons maintenant amplifier notre mouvement pour reconstruire et rassembler notre belle famille des Républicains.
Merci par avance pour votre soutien. C’est ce qui permet à Laurent Wauquiez d’agir.
À bientôt,
L’équipe de Laurent Wauquiez

Election à la Présidence LR des 10 et 17 décembre 2017 : La Droite est de retour

Chers amis,
Nous avons connu une défaite lourde et douloureuse. Nous n’avons pas seulement perdu, nous avons aussi été trahis. Et bien je refuse de baisser les bras. Il faut tout rebâtir. Ce ne sont pas nos valeurs qui ont perdu à la présidentielle, mais l’instrumentalisation des affaires contre notre candidat. Je suis convaincu que les valeurs de la droite sont les valeurs centrales de la France et qu’elles sont attendues par une majorité de Français.
Vous connaissez mon énergie et mon envie. Aujourd’hui je veux me mettre au service de notre famille politique pour redonner une voix forte à la droite.
Bien sûr, si des lois positives sont présentées nous les soutiendrons, mais il ne faut pas se tromper : Emmanuel Macron n’est pas un homme de droite, lui qui a expliqué qu’il n’y avait pas de culture française, lui qui s’apprête à augmenter massivement les impôts pour les retraités, lui qui a fait preuve d’un tel mépris pour l’armée française. Il ne porte pas une vraie vision pour la France et chez lui, la communication a remplacé les convictions. Face à lui, la seule opposition ne peut pas être Mélenchon.
La France a besoin de la droite et il faut que la droite soit vraiment de droite.
Pour cela, nous devons d’abord nous rassembler.
Je connais mes responsabilités, et je veillerai à rassembler toute notre famille, tendre la main inlassablement pour tourner enfin la page de ces divisions qui nous ont fait tant de mal. Je veux que nous retrouvions le plaisir du compagnonnage qui était la marque du gaullisme. J’ai commencé en fédérant autour de moi des personnalités venant de tous les horizons, des soutiens qui ont pu s’engager pour François Fillon, pour Alain Juppé, pour Nicolas Sarkozy … Mais je le dis aussi : ceux qui nous ont trahis n’ont plus leur place dans notre famille politique parce qu’ils ont donné la pire image de ce qu’est la politique, la trahison.
Il faut le rassemblement de la droite et du centre. Mais par le passé, ce fut trop souvent le rassemblement du centre et du centre, alors qu’il faut que la droite soit tout simplement de droite.
Vous avez vu la violence des critiques et vous avez vu que je ne lâchais rien. Je ne veux plus que nous jetions un voile pudique sur nos valeurs et que nous donnions le sentiment de nous excuser de nos convictions.
La droite de retour, c’est la défense du mérite à l’école et de la transmission des valeurs.
La droite de retour, c’est la valorisation du travail, de la réussite, de l’entreprenariat et le fait d’exiger qu’en contrepartie du RSA on fasse des heures de travail d’intérêt général, comme je l’ai toujours demandé.
La droite de retour, c’est le respect et l’autorité car on ne peut accepter que dans 8 cas sur 10 un délinquant soit relâché sans aucune sanction.
La droite de retour, c’est aussi la défense de la vraie solidarité, l’attachement aux classes moyennes auxquelles on demande tout sans rien donner, la protection de la famille et de la filiation, la reconnaissance pour les retraités qui ont parfois durement travaillé toute leur vie, l’empathie à l’égard des personnes handicapées.
La droite de retour, c’est enfin le refus du communautarisme et de l’intégrisme islamique. La France n’est pas une juxtaposition de communautés, elle ne doit pas changer de nature et ce n’est pas à la France de s’adapter à celui qui vient de l’étranger. La France a une histoire, des racines et défendre ce passé n’est pas une nostalgie, c’est une promesse d’avenir. Une France qui, parce qu’elle sait d’où elle vient, sait où elle va.
Tout au long de ces années, je suis allé vous voir dans vos fédérations, parce que je n’ai jamais oublié que c’est vous qui vous engagez, qui donnez de votre temps, qui portez l’âme de notre famille politique. Je veux reconstruire notre parti à partir du terrain, en arrêtant ce système où trop souvent votre parole est confisquée par quelques décisions prises dans un bureau à Paris. Il faut redonner la parole à nos militants.
Cette élection est essentielle car ce doit être l’élection de la refondation. Il ne faut pas qu’il en sorte un score étriqué qui ne donnerait aucune légitimité et ouvrirait la voie aux divisions. J’ai besoin de votre engagement et de votre large soutien pour reconstruire.
Souvent dans ces moments difficiles, notre famille est allée chercher au fond d’elle-même l’énergie des victoires à venir, comme le Général de Gaulle en 1947, comme Jacques Chirac en 1981, comme Nicolas Sarkozy en 2004. C’est cette aventure que je veux écrire avec vous. Relever le drapeau de la droite et montrer aux Français que notre famille est de retour.
Vous êtes le cœur battant des Républicains. Avec vous, nous pouvons redevenir un parti populaire, un parti qui impose ses idées, un parti qui renoue avec les Français et avec le cœur de notre pays.
Ensemble, nous allons refaire de la France ce qu’elle a toujours été et ce qu’elle sera toujours.
Vivent les Républicains, vive la République, et vive la France !

La Droite de retour : Election de la Présidence Les Républicains des 10 et 17 décembre 2017

Chers Amis,

Les premières décisions d’Emmanuel Macron sont un nouveau coup dur porté aux retraités et aux familles. Comme sous François Hollande, ce sont les Français qui travaillent toute leur vie pour pouvoir bénéficier d’une pension digne et être propriétaires de leur logement qui seront sacrifiés par ce gouvernement.

En plus d’augmenter la CSG pour toutes les retraites supérieures à 1200 euros, de supprimer la prestation d’accueil du jeune enfant pour des dizaines de milliers de familles, Monsieur Macron s’attaque aussi à la propriété immobilière et oriente de force les économies des Français vers la finance au détriment de l’acquisition d’un logement à transmettre à leurs enfants et petits-enfants.

L’Impôt sur la fortune immobilière va punir les petits entrepreneurs qui acquièrent un patrimoine par leur travail et tous les Français dont le logement a pris de la valeur avec la hausse de l’immobilier.

Pendant ce temps, Emmanuel Macron refuse de baisser les droits de succession pour les classes moyennes et se montre incapable de réduire sérieusement la dépense publique.
Il opposait la France de nos territoires aux grandes métropoles, les Français qui réussissent à « ceux qui ne sont rien », il oppose maintenant les actifs aux retraités, la finance à la propriété immobilière!

Cette politique abandonne les classes moyennes qui ont le sentiment d’être assez riches pour devoir payer toujours plus d’impôts et jamais assez pauvres pour bénéficier de la solidarité nationale.

Soyez en sûrs, seule la vraie Droite que nous reconstruirons ensemble portera le combat pour la solidarité entre les générations.

Aidez Laurent Wauquiez à défendre tous ces Français qui souhaitent simplement transmettre à leurs enfants le fruit du travail d’une vie ! Donnez-lui les moyens de se battre pour une Droite qui valorise le travail !

Merci infiniment de votre engagement et de votre soutien.

Nous allons reconstruire une Droite claire, sereine et déterminée

Chers Amis,

Laurent Wauquiez était cette semaine l’invité de LCI et de Radio Classique.

Voici ce qu’il fallait retenir :

Sur l’Europe

« Le discours européen d’Emmanuel Macron traduit uniquement son obsession pour une Europe des taxes et des impôts : taxes sur les sociétés, sur le carbone et sur les transactions financières. La France doit imposer sa vision d’une Europe des projets, qui œuvre concrètement dans des domaines précis tels que la recherche, les stratégies industrielles ou les infrastructures européennes. […] » En savoir plus 

Sur le budget 2018

« Une fois de plus, ce sont les classes moyennes qui sont pénalisées : elles ne bénéficieront pas de la fin de la taxe d’habitation, elles prendront de plein fouet la hausse de la CSG, les mesures fiscales sur l’assurance vie et sur le PEL. Notre devoir est de défendre les classes moyennes qui sont les grandes victimes du gouvernement en place. […] » En savoir plus 

Sur la Loi Travail

« Pour les entreprises cette loi est une douche froide: elles seront toujours assomées de charges lors des embauches de leurs salariés car le coût du travail ne baissera pas. Nous devons revaloriser le travail pour aider concrètement la France qui travaille, qui entreprend et qui prend des risques. […] » En savoir plus

Sur l’avenir de la Droite

« Les Français espèrent entendre à nouveau la voix d’une Droite qui a le courage de ses idées et de ses convictions. Notre devoir est de rassembler et de reconstruire une Droite claire, sereine et déterminée dont la France a besoin. […] » En savoir plus

Grâce à vous, avec vous, Laurent Wauquiez est plus que jamais déterminé à reconstruire une Droite claire, sereine et énergique, indispensable à la France.

Merci infiniment de votre soutien.
Nous comptons sur vous !

A bientôt,

L’équipe de Laurent Wauquiez

Election à la présidence des Républicains les 10 et 17 décembre 2017

Comme vous le savez, nous nous mobilisons collectivement pour préparer le Congrès des 10 et 17 décembre afin d’élire, dans des conditions exemplaires, le/la prochain(e) Président(e) de notre mouvement.

La Haute Autorité a procédé le 11 septembre à la publication du « Guide électoral » qui lance officiellement le processus électoral. Pour valider sa participation à cette élection, chaque candidat(e) doit, avant le 11 octobre, obtenir le parrainage d’au moins 2347 militants (soit 1% des adhérents de notre famille politique) répartis sur au moins 15 Fédérations départementales différentes, sans que plus d’un dixième des signataires de la présentation puissent être adhérents d’une même Fédération.

Pour que le débat soit le plus large et le plus approfondi possible, votre parrainage est vital. C’est sur le fondement d’un exercice de démocratie interne pleinement réussi que nous pourrons engager la reconquête politique pour que nos idées et nos valeurs soient, à nouveau, à l’avenir, celles qui fassent gagner la France.

C’est pourquoi, je vous invite grandement à envoyer dès aujourd’hui votre bulletin de parrainage (si vous êtes adhérent à jour de cotisation au 31 décembre 2016 ou au 30 juin 2017).

Bernard Accoyer,
Secrétaire général des Républicains

Les Républicains et la Droite Sociale : Il faut restaurer l’autorité de la République

Pour reconstruire une République forte qui protège ses citoyens, il faut rétablir l’autorité de l’Etat, l’autorité de la loi, la nécessité de l’ordre.

La première des libertés est le droit à la sécurité et à la tranquillité. La sécurité doit être partout et pour tous, avec des forces de l’ordre modernisées et une justice ferme et rapide. Au moment où l’insécurité explose et où les menaces terroristes se multiplient, le domaine régalien ne doit pas être la variable d’ajustement des économies budgétaires : nous proposons d’embaucher 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires en les dotant enfin des moyens nécessaires à l’exercice de leur mission. Les policiers municipaux doivent tous être armés. A tous les niveaux, l’autorité de la loi doit être réaffirmée.

Il est temps de mettre un terme au désarmement pénal de la justice et à la logique absurde selon laquelle il ne faudrait pas mettre en prison les criminels parce que les prisons françaises seraient pleines. Il faut évidemment augmenter d’urgence les moyens de la justice et le nombre de places de prison afin de renouer avec une politique pénale ferme face aux délinquants. En laissant un climat d’impunité gangréner certains quartiers, la République a déjà trop reculé.

Nous voulons aussi rétablir les peines planchers pour les récidivistes. Il n’est pas acceptable que les peines ne soient pas appliquées ou pire que les infractions jugées les moins graves ne soient même pas poursuivies. Nous devons montrer une tolérance zéro face à la multiplication des incivilités. Les peines d’intérêt général doivent être généralisées : lorsqu’on abîme un équipement public, on doit le réparer. Pour chaque délit, une sanction : voilà la règle qui doit être parfaitement claire pour tous les délinquants.