Mon devoir est de bâtir une nouvelle droite qui affiche clairement ses idées

Chers Amis,
Laurent Wauquiez a donné ce vendredi une interview au journal la Provence dans laquelle il évoque, entre autres, l’insécurité et la montée de l’immigration dans notre pays :  » Il y a 100 000 délinquants qui ont été condamnés à des peines qui ne sont pas exécutées. […] Le gouvernement a dit qu’il construirait des prisons, il a déjà divisé par deux le nombre de places qu’il disait vouloir faire. Nos policiers et nos gendarmes ne sont pas soutenus. Je considère qu’aujourd’hui c’est la même politique que celle que faisait Christiane Taubira.  » 
Sur l’immigration :  » Cette année jamais notre pays n’a délivré depuis 40 ans autant de titres de séjour à des étrangers. C’est intenable dans un pays où il y a quand même des difficultés et du chômage. […] Que ce soit pour les sujets de sécurité ou d’immigration la réalité est que ce gouvernement ne fait rien. Face à la déception d’Emmanuel Macron, je veux que les électeurs se disent « les Républicains ont enfin de nouvelles têtes, ils ont enfin compris pourquoi ils nous ont écœurés dans le passé. Ils ont l’air déterminés à défendre leurs idées « .
Nous vous invitons à retrouver l’intégralité de cette interview en cliquant ici.

A très bientôt,

L’équipe de la Droite Sociale

Samedi 24 novembre, il sera inutile de dire aux chômeurs de traverser la rue

Dans notre pays il n’y a pas de fatalité. Renoncer, c’est accepter de se coucher pour quelque chose que je n’ai pas choisi.

François Hollande a dit 17 fois :  » Moi Président… » pour se faire élire.

Emmanuel Macron, lui, il n’a rien dit.

Mais ce qu’il se passe aujourd’hui est beaucoup plus pire.
Car si les français avaient su, alors ce Président n’aurait jamais été élu.

En France une autre politique est possible, une autre politique avec d’autres choix et d’autres caps à prendre car rien est figé !

Pour cela nous devons rester fiers de notre pays la France, et continuer à la porter au dessus des choix du gouvernement Philippe et de la Présidence Macron.

La déconstruction de notre société et du fonctionnement de nos institutions, la déconstruction de nos valeurs républicaines qui nous unissent, la déconstruction de la Nation française car on a dit qu’en France il n’y avait pas de nation, sont et restent inacceptables.

François Hollande a dit que les français n’avaient pas de dents. « Les sans dents  » qu’il disait ! Alors Emmanuel Macron est-il bien de Droite ?

Merci Valérie Trierweiler !

C’est pourquoi, ce samedi 24 novembre, je serai auprès de ma famille, de mes amis, et auprès de la population pour faire entendre ma colère.

LV

Notre devoir est de proposer une alternative aux français

Chers Amis,
Le Président des Républicains, Laurent Wauquiez, était ce matin l’invité de Radio Classique où il a déploré « l’isolement du pouvoir qui se recroqueville sur lui-même » et en appelle « au sens des responsabilités du Président de la République » : « Emmanuel Macron n’entend pas la France qui travaille et qui s’exprime avec les Gilets jaunes. Il n’entend pas les retraités qui ont exprimé leur détresse sur l’augmentation de la CSG. […] Je suis convaincu qu’il est encore temps de corriger les choses, mais pour cela, Emmanuel Macron doit annuler les hausses de taxes, c’est la seule décision responsable. »

Laurent Wauquiez a par ailleurs présenté l’équipe thématique qu’il a constituée autour de lui aux Républicains : « Ce sont des nouveaux visages, des jeunes parlementaires, des élus locaux, qui sont reconnus pour leur expérience et leur expertise dans des domaines spécifiques. Cette équipe va présenter des propositions aux Français car nous, les Républicains, nous proposons, c’est dans notre ADN. »

Pour réécouter l’interview de Laurent Wauquiez sur Radio Classique c’est par ici :

Et pour découvrir l’équipe thématique des Républicains c’est par :

A très bientôt,

L’équipe de la Droite Sociale

Dans ma région j’ai fait le choix de faire des économies et de ne pas augmenter les taxes

Chers Amis,
Invité du JT de TF1 ce lundi, le Président des Républicains, Laurent Wauquiez, qui était aussi samedi aux côtés des “gilets jaunes” au Puy-en-Velay pour leur apporter son soutien, a une nouvelle fois appelé Emmanuel Macron à « annuler les hausses de taxes » “ Le problème n’est pas seulement la hausse de taxes sur les carburants mais leur accumulation : la hausse de la CSG pour les retraités, la taxation sur les PEL, la fiscalité sur le gaz et le fioul, etc. […] Les Français ne s’en sortent plus. J’attends d’Emmanuel Macron qu’il annule les hausses de taxes car c’est la seule décision qui permette de sortir de l’impasse.”
Comme il le fait dans sa Région, Laurent Wauquiez a démontré qu’il était possible « d’arrêter de prendre plus d’impôts aux Français » en faisant le choix de « faire plus d’économies » : “ Dans ma Région, où je gère bien mon budget, j’ai fait le choix de faire des économies et de ne pas augmenter les taxes en diminuant par exemple le prix de la carte grise sur les véhicules propres. […] Emmanuel Macron préfère ne pas faire d’économie et prendre l’argent dans la poche des Français pour remplir les caisses de l’Etat. »
Nous vous invitons à retrouver l’interview de Laurent Wauquiez en cliquant ici
A très bientôt,

L’équipe de la Droite Sociale

Ma place est au coté de la France qui travaille

Chers Amis,

Le Président des Républicains Laurent Wauquiez était ce matin l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC où il a renouvelé son appel au gouvernement à cesser la hausse des taxes sur les carburants : « Vous pouvez prendre tous les dispositifs du monde, si vous ne commencez pas par arrêter les hausses massives de taxes, vous ne pouvez pas répondre à la colère des Français. […] Je demande au Président de la République de corriger son erreur et d’arrêter les hausses de taxes qui sont prévues. » […]

Il a par ailleurs dénoncé l’absurdité du plan gouvernemental d’accompagnement des automobilistes les plus modestes et regrette que “les classes moyennes soient à nouveau laissées de côté” : « Dans quatre ans, l’augmentation décidée sur le carburant chaque année sera de 15 milliards d’euros contre 500 millions d’euros de subventions seulement. Il s’agit de petites subventions pour financer des hausses massives de taxes. […] Les mesurettes annoncées par le Premier Ministre laissent de côté, comme d’habitude, les classes moyennes et ne compensent ni la fiscalité sur l’essence ni sur le diesel.» […]
Le Président des Républicains a aussi confirmé sa participation au mouvement du 17 novembre “aux côtés de la France qui travaille” mais appelle à “l’esprit de responsabilité”pour ne pas bloquer les routes: « Je participerai, en Haute-Loire, au mouvement du 17 novembre car ce mouvement est porté par la France qui travaille. Ma place est à leurs côtés. Nous devons nous faire entendre, parce que ce gouvernement n’écoute pas, mais il ne faut pas bloquer. » […]

Laurent Wauquiez a enfin rappelé la vision des Républicains en matière d’écologie : « L’écologie que le gouvernement propose aux Français est une écologie punitive qui passe par des hausses massives de taxes. […] Nous, les Républicains, croyons à une écologie qui passe par des solutions positives comme l’énergie hydrogène, des aides pour l’isolation de nos logements ou encore la consommation de produits locaux dans nos assiettes. »

Nous vous invitons à retrouver l’intégralité de l’interview de Laurent Wauquiez en cliquant ici

A très bientôt,

L’équipe de la Droite Sociale

Pour une Droite vraiment sociale

Pour sa quatrième convention de l’année 2018, Force Républicaine entend aborder la question de notre modèle social.

La sécurité sociale, l’universalité de la politique familiale, notre système de retraites, les apports de la droite dans ce modèle a historiquement  été décisif. Mais ces dernières années la droite a souvent manqué d’imagination pour imaginer les évolutions nécessaires pour que ce modèle reste efficace tout en assurant sa pérennité. Entre la nécessaire diminution des dépenses publiques et l’indispensable maintien des mécanismes de solidarité, une nouvelle voie reste à trouver.

Comment la droite peut redevenir vraiment sociale à l’heure ou Emmanuel Macron semble vouloir dénaturer notre modèle dans une version anglo-saxonne ? Voilà la question que nous aborderons avec les intervenants lors de trois tables rondes :

 

Comment repenser notre rapport au travail ?

Stéphane Viry, député des Vosges

Viviane Chaine Ribeiro : chef d’entreprise

Emmanuelle Barbara, avocate

 

Peut-on encore réformer notre modèle de santé ?

Dominique Stoppa-Lyonnet, professeur de génétique

Alain Milon, président de la commission des affaires sociales du Sénat

Laurent Lantiéri, chirurgien

 

La solidarité nationale peut-elle se passer des familles ?

Michel Godet, économiste

Xavier Breton, député de l’Ain

Frédéric Bizard, professeur d’économie

 

Nous vous attendons nombreux pour cette convention. vous pouvez dès maintenant vous inscrire pour réserver vos places (nombre de places limité, inscription obligatoire).

• S’INSCRIRE À LA CONVENTION •

 

Pour une baisse du prix du carburant à la pompe

Madame, Monsieur, Cher(e)s Ami(e)s,

Vous savez combien les déplacements en véhicule sont importants et sans alternative en zone rurale et particulièrement en Ardèche.

Une pétition contre la hausse des prix des carburants a dépassé les 800.000 signatures, alors que plusieurs opérations escargot sont prévues partout en France en signe de protestation le 17 novembre 2018.

Cette pétition a été lancée par une automobiliste en colère, Priscilla Ludosky, pour demander « une baisse des prix du carburant à la pompe ».

Je vous invite à signer cette pétition également afin de protester contre cette hausse des prix des carburants.

Jean-Claude FLORY
Maire de Vals-les-Bains, Conseiller Régional

Signer la Pétition

Blocage National contre la hausse du carburant secteur Aubenas

Veuillez trouver ci-dessous une information présente sur les réseaux sociaux concernant le blocage national contre la hausse du carburant à Aubenas le 17 Novembre 2018

Que payez-vous vraiment en faisant le plein de carburant ?

Les différentes taxes représentent environ 60% du prix d’un plein.

Lire l’article sur Franceinfo