Dimanche, donner une Majorité pour la France !

 
Chères amies, chers amis,

Dimanche, vous allez voter pour élire votre député. Ce vote revêt une importance cruciale car c’est votre député qui vous représentera au Parlement, fera la loi et contrôlera l’action du gouvernement.

Dimanche, je vous engage de toutes mes forces à faire le choix des candidats d’union de la droite et du centre, les candidats de la Majorité pour la France.

Ces candidats incarnent avec talent le renouvellement dont personne n’a le monopole ni le privilège. Ils sont 60% à se présenter pour la première fois à une élection nationale.

Ils sont de droite et du centre et ils en sont fiers.

Ils défendent nos valeurs de liberté, d’autorité, de laïcité et de mérite.

Ils sont respectueux des institutions et prêts à travailler pour la réussite de notre pays. Ils ont la conviction que le projet de l’union des Républicains et de l’UDI est le mieux à même de répondre aux défis auxquels la France doit faire face, après le quinquennat catastrophique sur bien des points de François Hollande.

Ils défendront le pouvoir d’achat des Français en baissant de 10% l’impôt sur le revenu pour tous les ménages et en rétablissant la défiscalisation des heures supplémentaires. Ils s’opposeront fermement à la hausse de la CSG de 20 milliards d’euros voulue par En Marche. Ils relanceront la politique familiale, profondément mise à mal par la politique de François Hollande. Ils définiront une loi d’orientation sur la sécurité intérieure et la justice. Ils demanderont une renégociation de Schengen pour protéger nos frontières. Ils lutteront contre l’abandon des territoires ruraux.

Nos candidats sont à vos côtés pour vous défendre. Ils portent une volonté d’engagement total au service de notre pays. Ils sont le reflet de la France, une France fière de ses racines et de son histoire, une France confiante en elle-même, une France qui préfèrera toujours la clarté à l’ambiguïté.

Le 11 juin, votez pour les candidats d’union de la droite et du centre, donnez une Majorité pour la France.


Bernard Accoyer
,
Secrétaire général des Républicains

Inauguration de la liaison Marseille-Montréal : Bienvenue aux canadiens !

Inauguration de la liaison Marseille-Montréal: bienvenue aux canadiens!

Communiqué de presse

Bienvenue aux canadiens !

Renaud Muselier, Président du CRT Provence Alpes Côte d’Azur « l’arrivée de cette nouvelle compagnie aérienne aujourd’hui à Marseille Provence permet à la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur d’être la plus connectée de France (après Paris) avec le Canada. C’est le fruit d’un travail collectif et une chance pour notre économie touristique avec plus de 10 millions d’euros de retombées supplémentaires ».
C’est à 10h45 ce samedi 10 juin que le premier vol Air Canada Rouge s’est posé sur le tarmac de Marseille-Provence, inaugurant une nouvelle liaison directe entre Montréal et Marseille. Cette nouvelle liaison s’opérera jusqu’au 13 octobre, à raison de 3 fréquences hebdomadaires.
Cette nouvelle offre, qui s’ajoute à celle d’Air Transat, elle-même en progression, va permettre de quasiment doubler le nombre de voyageurs Nord-Américains en Provence avec comme corollaire des retombées économiques en augmentation.

Avec 8 vols hebdomadaires à Marseille Provence et 6 vols hebdomadaires sur Nice Côte d’Azur opérés par les compagnies Air Canada et Air Transat, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur est la province la plus connectée de France avec le Canada.

Le marché nord-américain (Canada et Etats-Unis) est l’un des marchés prioritaires du Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur et de nombreuses actions de promotion ont déjà été menées par le CRT et les partenaires de la marque Provence sur le marché canadien : une campagne publicitaire digitale, des actions vers la presse canadienne, des rencontres de tours opérateurs et d’agences de voyage.

Objectif : promouvoir la richesse de la destination et quasiment doubler en 2017 le nombre de passagers nord-américains atterrissant à Marseille-Provence. Sur la seule desserte de la Provence les retombées économiques liées aux vols directs canadiens vont passer de 13 à 23 millions d’euros* avec cette nouveauté d’Air Canada et les vols additionnels d’Air Transat.

En outre, pour stimuler les ventes de l’arrière-saison (septembre / octobre), une délégation de la marque Provence sera l’invitée d’honneur et durant 2 semaines du plus grand festival canadien « Juste pour rire » qui aura lieu en juillet, en plein cœur de Montréal, et où 600 000 visiteurs sont attendus.

Pour Benjamin Smith, Président – Transporteurs de passagers d’Air Canada : « Il s’agit là du seul vol sans escale exploité par un transporteur réseau entre Marseille et l’Amérique du Nord. A Montréal, nos passagers vont bénéficier de correspondances pratiques partout depuis le Canada et les USA, ce qui renforce la place de l’aéroport Montréal-Trudeau en tant que hub stratégique pour l’ensemble de l’Est du Canada et du Nord-Est des États-Unis. »

Pour Pierre Régis, président du Directoire de l’aéroport Marseille Provence : « Nous sommes bien sûr ravis de l’arrivée à Marseille de Air Canada. Cet été, jusqu’à 8 vols directs opérés par Air Transat et Air Canada relieront chaque semaine Marseille et Montréal. Grâce aux correspondances sur toute l’Amérique du Nord offertes par Air Canada à Montréal, les Provençaux vont bénéficier d’une offre élargie de vols vers des villes très prisées comme New York, Los Angeles ou San Francisco. Nous nous attendons également à accueillir beaucoup plus de touristes canadiens et américains, une excellente nouvelle pour notre région ».

Renaud MUSELIER, Président de la région PACA, député européen. 10/06/2017

 

 

* source Aéroport Marseille Provence

Renaud Muselier s’indigne de l’annulation du permis d’exploitation de la centrale biomasse de Gardanne

Renaud Muselier s'indigne de l'annulation du permis d'exploitation de la centrale Biomasse de Gardanne

Communiqué de presse

Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, député européen, a appris avec stupeur la décision du tribunal administratif de Marseille d’annuler l’autorisation d’exploitation de la centrale UNIPER biomasse de Gardanne :

« Je suis effaré par cette décision qui met en péril tout un pan de l’industrie économique régionale. Ce sont plus de 400 emplois à terme sur notre territoire qui sont ainsi menacés, un investissement de 300 millions d’euros qui est remis en cause et les 65 millions d’euros du plan d’approvisionnement qui échapperaient à nos entreprises régionales.  

D’ici à 2025, cette centrale doit nous permettre d’assurer une production équivalente à l’approvisionnement d’un quart des ménages de la région en électricité verte. C’est un élément essentiel à la stratégie énergétique que nous mettons en place pour préserver notre qualité de vie et inscrire la production industrielle de Provence-Alpes-Côte d’Azur dans un développement durable.

Je rappelle que la semaine dernière, la décision de Donald TRUMP de se retirer des accords de Paris sur le climat était unanimement condamnée. Aujourd’hui, personne ne peut comprendre cette décision de justice qui s’avèrera, si elle était confirmée en appel, être une catastrophe économique et environnementale mais aussi une faute morale impardonnable.

Provence-Alpes-Côte d’Azur, doit demeurer la vitrine mondiale des accords de Paris. Je me battrai pour cela.

J’apporte donc tout mon soutien au Préfet de Région qui souhaite faire appel de cette décision.

J’ajoute que parmi les requérants qui ont porté plainte contre l’Etat en 2015, figurent trois structures financées par la Région. Il va de soi que nous ne pourrions pas continuer à accompagner des structures qui prendraient une position contraire à celle de la Région sur un projet d’une telle importante pour notre avenir collectif.

Il est temps que chacun se ressaisisse et comprenne que l’écologie n’est ni une doctrine ni une idéologie mais doit être mise au service de l’économie pour faire de la croissance verte un atout et faire gagner la France ».

Renaud MUSELIER, Président de la région PACA, député européen. 08/06/2017

Portiques de sécurité : Renaud Muselier condamne le comportement irresponsable du maire de la Seyne-sur-Mer

Portiques de sécurité : Renaud Muselier condamne le comportement irresponsable du maire de la Seyne-sur-Mer

Communiqué de presse

Samedi, quelques heures seulement avant l’attentat de Londres, Marc Vuillemot, maire de la Seyne-sur-Mer, se payait un coup de com sur le dos de la sécurité de Seynois.

Après s’être assuré que la presse serait au rendez-vous, Monsieur Vuillemot a tenté de démonter les portiques de sécurité que la Région a installé dans un tiers des gares de Provence-Alpes-Côte-d’Azur pour renforcer la sécurité des usagers du TER.

Informé plusieurs semaines en amont du déploiement d’un tel dispositif, qui a recueilli l’accord de la préfecture du Var, Monsieur Vuillemot n’a jamais fait part de son opposition à l’installation de ces portiques. Portiques qui avaient déjà été déployés en gare de la Seyne-sur-Mer à plusieurs reprises sans que le maire n’ait rien trouvé à dire.

Renaud Muselier, Président de la Région, « En plein état d’urgence, le Maire de la Seyne-sur-Maire a voulu faire parler de lui en démontant un dispositif de sécurité qui a montré son efficacité, c’est un comportement irresponsable.

Depuis leur installation, ces portiques ont permis de détecter et d’intercepter plusieurs dizaines d’armes blanches et d’armes à feu. Ils sont essentiels à l’arsenal de mesures que nous avons prises pour faire face à la menace qui pèse, chaque jour un peu plus, sur la sécurité des Français.

Par son attitude, non seulement le maire de la Seyne-sur-Mer met en danger la sécurité des usagers mais défie l’autorité de l’Etat. Dès demain, je porterai plainte contre Monsieur Vuillemot qui n’est pas au-dessus des lois qu’il doit respecter.

Je m’étonne par ailleurs du calendrier choisi par Marc Vuillemot, à seulement quelques jours des élections législatives alors que ces mêmes portiques avaient déjà été déployés à deux reprises.

Cet agissement est d’autant plus curieux qu’après que Madame Torrès, conseillère municipale de la Seyne-sur-Mer, en ait fait la demande en conseil municipal, la Mairie a déposé deux dossiers pour bénéficier de l’aide de la Région pour renforcer l’équipement de la police municipale, en sous-effectif, et pour le déploiement de la vidéo-protection.

A la demande de Sandra Torrès, conseillère régionale et conseillère municipale de la Seyne-sur-Mer, j’ai demandé aux services de la Région de renforcer la sécurité en gare de la Seyne-sur-Mer en intensifiant le déploiement de ces portiques mobiles  afin d’assurer la sécurité des Seynois et ce malgré l’irresponsabilité du maire de la commune. »

Renaud MUSELIER, Président de la Région PACA et député européen. 04/06/2017

Paquet routier :  » Je serai le porte-parole des routiers français au Parlement européen « 

Paquet routier : "Je serai le porte-parole des routiers français au Parlement européen"

Communiqué de presse

La Commission européenne a publié, le mercredi 31 mai, son « paquet routier » après de longs mois d’attente. Composé de huit textes législatifs qui proposent de réviser en profondeur le secteur du transport routier, le député européen Renaud Muselier a réagi : « Le travail effectué au Parlement européen par la droite française a porté ses fruits. La proposition de faire d’un chauffeur routier en provenance d’un pays tiers, un travailleur détaché dès le premier jour lors d’opérations de cabotage est un acquis essentiel pour la France. Ainsi un chauffeur routier étranger devra respecter les normes salariales françaises lorsqu’il opérera un déchargement en France : c’est la condition sine qua non pour lutter contre le dumping social. Notre ligne est restée la même : pas de libéralisation sans harmonisation sociale au préalable ».

Oui à de la clarification, non à de la libéralisation sauvage !

Un certain nombre de propositions provoqueront par contre de facto une concurrence déloyale et un dénigrement des normes sociales françaises. « En tant que membre de la Commission transport, je serai en première ligne pour défendre les intérêts français. Le texte de la Commission propose d’opérer un nombre de déchargements illimité sur une période de 5 jours pour le cabotage. C’est inacceptable ! En effectuant un nombre toujours plus élevé de livraisons, les chauffeurs seront obligés de rouler jour et nuit, avec tous les dangers que cela comporte pour la sécurité de l’ensemble des automobilistes qui circulent sur les routes de Provence-Alpes-Côte d’Azur et de France. Risque de fatigue, augmentation des émissions de CO2, concurrence déloyale entre les entreprises françaises et étrangères qui elles sont soumises à des normes plus souples : c’est tuer le secteur routier français à petit feu ! Quand on sait qu’aujourd’hui les transporteurs français sont déjà 16% plus chers que les allemands, 35% plus chers que les espagnols et 73% que les bulgares, cette mesure viendrait achever définitivement ce secteur dans notre pays. »

« Protéger les intérêts des entreprises françaises de transports au Parlement européen dès aujourd’hui, c’est éviter demain un nouveau débat stérile sur des clauses Molière illégales ».

Renaud MUSELIER, Président de la Région PACA, député européen. 02/06/2017

Provence-Alpes-Côtes d’Azur restera la vitrine des accords de Paris

Provence-Alpes-Côte-d’Azur restera la vitrine des accords de Paris

En retirant les Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat, Donald Trump commet une faute politique, morale et économique très lourde. Si sa décision est souveraine, je la regrette profondément tant les enjeux de cet accord sont grands.

Cette décision est intervenue la veille du retour sur la terre ferme de notre héros national Thomas Pesquet.

« Je me battrai pour que nos enfants continuent à pouvoir vivre sur une planète propre et pour que les cartes postales que nous envoient nos héros de l’espace continuent à exister. Notre planète est le joyau rayonnant de toute l’humanité. Un homme ne peut à lui seul décider d’en compromettre l’avenir ».

En Provence-Alpes-Côte-D’azur, sans doute plus qu’ailleurs, nous sommes conscients de l’importance de préserver notre cadre de vie, notre biodiversité, nos paysages, nos montagnes et notre littoral.

En 2015, alors que 195 Etats s’entendaient pour limiter à 2° l’augmentation de la température, un espoir est né. Cet espoir, malgré la décision du Président américain, ne doit pas disparaitre. Il renforce notre responsabilité.

Ancien Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères, je sais que la décision d’un seul fût-il la première puissance mondiale ne peut pas remettre en cause une volonté planétaire. La France et l’Europe doivent désormais se battre pour faire respecter cet accord. J’appelle à la mobilisation générale !

A la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur depuis le début de notre mandat, avec Christian Estrosi et Maud Fontenoy, nous avons mis en place une ambitieuse politique de développement durable, de croissance verte et de préservation de notre cadre de vie.

« Inscrire notre politique dans le cadre d’un développement durable est une chance pour une région comme la nôtre. Notre ensoleillement, notre littoral et nos montages sont autant d’atouts économiques que nous devons préserver et développer. Ma stratégie environnementale s’oriente autour de l’emploi et de la croissance verte. »

Nous consacrerons donc, cette année, 2 millions d’euros supplémentaires pour optimiser la qualité énergétique des bâtiments et développer les bornes de recharges pour les véhicules électriques, nous travaillons à un partenariat avec le groupe SUEZ pour faire de notre région la première Région no plastic d’Europe et nous avons également créé un fonds de dépollution des eaux de Mer. Cette démarche globale sera complétée par l’Opération d’Intérêt Régional Energie de demain pour continuer à financer la recherche et l’innovation.

Par ailleurs, nous allons accélérer la mise en place d’un certain nombre de dispositif comme l’expérimentation dans les prochains jours d’un bus LER au gaz naturel et nous voterons dès le mois de juillet une stratégie régionale de l’air.

Renaud MUSELIER, Président de la Région PACA, député européen. 02/06/2017