Mobilisation générale : la Droite est de retour

Chers Amis,
Il reste 30 jours avant le premier tour de l’élection à la Présidence des Républicains.
Vous êtes le coeur battant des Républicains et nous avons besoin de vous pour convaincre toutes celles et ceux parmi votre famille, vos proches, vos amis qui pourront faire entendre leur voix le 10 décembre prochain de voter pour Laurent Wauquiez.
Je vote Laurent Wauquiez car il défend la revalorisation du travail : 
 » Nous revaloriserons l’effort et le mérite: les revenus de ceux qui travaillent doivent toujours être supérieurs aux revenus de ceux qui ne travaillent pas. Nous mettrons tout en oeuvre pour baisser les charges sur le coût du travail car c’est cela qui aidera concrètement les entreprises, les PME, la France qui entreprend et qui prend des risques. » 
Nous vous demandons de convaincre votre entourage et de vous mobiliser jusqu’au 10 décembre: seule une forte mobilisation le jour du vote donnera à Laurent Wauquiez la légitimité nécessaire pour rassembler et reconstruire la Droite.
Nous comptons plus que jamais sur votre mobilisation !
Merci infiniment de votre engagement à nos côtés.
A très bientôt,
L’équipe de Laurent Wauquiez
 Election des Républicains – Mode d’emploi

La Droite est de retour : élection à la Présidence LR avec Laurent Wauquiez

 

Chers Amis,

 

Dans une interview accordée au journal Les Echos, Laurent Wauquiez est revenu sur les réformes économiques du gouvernement et a donné sa vision pour réformer la France.

 

Sur la dépense publique

 

Malgré les mesures techniques affichées par le gouvernement, la dépense publique va augmenter de 7 milliards en 2018 :  » Dans un pays où elle pèse 55 % du PIB, il ne peut y avoir aucun redressement durable, aucune baisse d’impôt durable, aucune amélioration de la compétitivité sans baisse de la dépense publique. […] En tant que Président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, j’ai baissé de 5,9 % les dépenses de fonctionnement. Si Emmanuel Macron faisait la même chose pour la France, le déficit public serait à zéro à la fin de son mandat.« 

 

Sur la baisse des impôts

 

Les élus de droite tiennent trop souvent un discours de campagne sur la réduction de la fiscalité mais font l’inverse une fois aux responsabilités :  » La Droite doit à présent se donner une règle d’or simple : pas d’augmentation d’impôt dans nos programmes. C’est le seul moyen de retrouver une crédibilité économique. »

 

Sur la compétitivité

 

Les deux problèmes majeurs de l’économie française sont la compétitivité des entreprises et le découragement de la France qui travaille :  » Il faut baisser les charges sur les salaires et réduire le niveau des impôts sur la France qui travaille et sur les classes moyennes qui sont aujourd’hui paupérisées. « 

 

Sur l’avenir de la France

 

Laurent Wauquiez propose une troisième voie entre le repli suicidaire de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon, et le renoncement à une certaine idée de la France :  » La vision que je défends, c’est une France qui retrouve ses fondamentaux pour avoir le goût de l’audace et de l’avenir. Nous pouvons être capables d’une extraordinaire réussite où la France renaît et défend à nouveau ses fleurons industriels et ses emplois. […] « 

 

Retrouvez l’intégralité de l’article ici.

 

Laurent Wauquiez soutient pleinement les réformes qui vont dans le bon sens, mais comme des millions de Français l’espèrent, le rôle de la Droite républicaine est d’alerter le gouvernement quand il n’agit pas efficacement pour redresser la France.

 

Pour que Laurent Wauquiez restaure la voix forte et crédible des Républicains, votre soutien financier est indispensable.

Chaque don que vous pourrez faire (déductible des impôts à hauteur de 66%) est important et contribue à la victoire de nos idées.

Merci par avance de votre soutien.

A bientôt,
L’équipe de Laurent Wauquiez

ECOLOGIE : La méditerranée du futur. Acte 1 : Un engagement commun pour les accords sur le climat

Méditerranée du futur - Acte 1: un engagement commun pour les accords sur le climat

« Demain, la Méditerranée sera celle que nous dessinons aujourd’hui »
Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur,
Député européen.

Communiqué de presse

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur organise le 21 novembre 2017 à Marseille, « Méditerranée du futur », un événement annuel d’envergure internationale. La 1ère édition aura pour thème « Un engagement commun pour les accords sur le climat » et réunira, à la Villa Méditerranée, ministres, responsables d’autorités locales, experts, chercheurs, représentants de la société civile et des organisations non-gouvernementales.

Une feuille de route pour la Méditerranée
Avec ce grand événement, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’affirme comme un acteur incontournable du partenariat méditerranéen et le territoire régional comme porte d’entrée de la Méditerranée.
Les travaux et échanges issus de la journée du 21 novembre doivent servir de base à l’élaboration d’une véritable feuille de route commune permettant d’atteindre en Méditerranée les objectifs fixés par les accords sur le climat.
Pour la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la zone méditerranéenne est en effet un espace cohérent pour la mise en œuvre des engagements figurant dans ces accords. Une coopération active entre voisins méditerranéens et européens est nécessaire pour faire face aux nombreux enjeux : changement climatique, pollution, biodiversité marine, développement urbain, sécurité maritime, mais aussi crises migratoires et humanitaires…

Les temps forts du programme
Ouverture officielle de la journée en présence de Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Député européen, Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco et Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.
Présentation de solutions innovantes et ambitieuses en Méditerranée, portées par des acteurs publics ou privés dans de nombreux domaines : énergies renouvelables, efficacité énergétique dans le bâtiment, les réseaux électriques intelligents…
Deux tables rondes pour penser et agir pour la Méditerranée du Futur et les enjeux environnementaux et climatiques cruciaux pour le bassin Méditerranéen.
Cinq ateliers sur les moyens, les outils et les expérimentations pour atteindre les trois objectifs de l’Accord sur le climat : Atténuation, Adaptation, Financement.

 

Programme disponible sur www.mediterraneedufutur.com

Accréditation Presse sur www.regionpaca.fr/inscription21

La Droite est de retour avec Laurent Wauquiez : Le Grand Jury LCI / RTL / Figaro, 29/10/2017

Chers amis,
Laurent Wauquiez était ce dimanche l’invité du Grand jury de RTL et LCI où il a développé et partagé notre projet : une Droite de retour qui assume ses idées avec fierté, qui sait rassembler et se reconstruire pour incarner une opposition forte et crédible.
Sur l’ensemble des grands thèmes qui préoccupent les Français, Laurent Wauquiez a tenu un langage de vérité et de courage.
Sur la lutte contre le terrorisme
Face au retour sur notre sol des combattants Français de l’Etat islamique, Laurent Wauquiez se bat pour la sécurité des familles françaises :  » Je demande au gouvernement de procéder à l’internement et l’enfermement immédiat de tous les jihadistes qui sont revenus en France.”
Sur la politique économique du gouvernement
L’action du gouvernement est insuffisante, les maux qui paralysent l’économie française sont les mêmes que sous François Hollande : “ La politique économique actuelle du gouvernement ne permettra pas la renaissance économique de la France. Il n’y a aucun effort pour réduire la dépense publique, la CSG augmente cette année de 22 milliards d’euros et la fiscalité écrase injustement les classes moyennes. ”
Sur la montée du communautarisme
Face au communautarisme, la France doit protéger son unité et son identité afin de garantir son modèle d’intégration républicaine :  » Je suis favorable à l’intégration républicaine. La France n’est pas une juxtaposition de communautés. C’est à l’étranger qui arrive en France de s’adapter à la France et non pas à la France de s’adapter à l’étranger.« 
Retrouvez l’intégralité de l’émission ici.
Laurent Wauquiez défend la sécurité des Français et se bat pour la prospérité économique d’une nation qui revendique ses racines et son histoire.
Avec le lancement officiel de la campagne, nous devons maintenant amplifier notre mouvement pour reconstruire et rassembler notre belle famille des Républicains.
Merci par avance pour votre soutien. C’est ce qui permet à Laurent Wauquiez d’agir.
À bientôt,
L’équipe de Laurent Wauquiez

Election à la Présidence LR des 10 et 17 décembre 2017 : La Droite est de retour

Chers amis,
Nous avons connu une défaite lourde et douloureuse. Nous n’avons pas seulement perdu, nous avons aussi été trahis. Et bien je refuse de baisser les bras. Il faut tout rebâtir. Ce ne sont pas nos valeurs qui ont perdu à la présidentielle, mais l’instrumentalisation des affaires contre notre candidat. Je suis convaincu que les valeurs de la droite sont les valeurs centrales de la France et qu’elles sont attendues par une majorité de Français.
Vous connaissez mon énergie et mon envie. Aujourd’hui je veux me mettre au service de notre famille politique pour redonner une voix forte à la droite.
Bien sûr, si des lois positives sont présentées nous les soutiendrons, mais il ne faut pas se tromper : Emmanuel Macron n’est pas un homme de droite, lui qui a expliqué qu’il n’y avait pas de culture française, lui qui s’apprête à augmenter massivement les impôts pour les retraités, lui qui a fait preuve d’un tel mépris pour l’armée française. Il ne porte pas une vraie vision pour la France et chez lui, la communication a remplacé les convictions. Face à lui, la seule opposition ne peut pas être Mélenchon.
La France a besoin de la droite et il faut que la droite soit vraiment de droite.
Pour cela, nous devons d’abord nous rassembler.
Je connais mes responsabilités, et je veillerai à rassembler toute notre famille, tendre la main inlassablement pour tourner enfin la page de ces divisions qui nous ont fait tant de mal. Je veux que nous retrouvions le plaisir du compagnonnage qui était la marque du gaullisme. J’ai commencé en fédérant autour de moi des personnalités venant de tous les horizons, des soutiens qui ont pu s’engager pour François Fillon, pour Alain Juppé, pour Nicolas Sarkozy … Mais je le dis aussi : ceux qui nous ont trahis n’ont plus leur place dans notre famille politique parce qu’ils ont donné la pire image de ce qu’est la politique, la trahison.
Il faut le rassemblement de la droite et du centre. Mais par le passé, ce fut trop souvent le rassemblement du centre et du centre, alors qu’il faut que la droite soit tout simplement de droite.
Vous avez vu la violence des critiques et vous avez vu que je ne lâchais rien. Je ne veux plus que nous jetions un voile pudique sur nos valeurs et que nous donnions le sentiment de nous excuser de nos convictions.
La droite de retour, c’est la défense du mérite à l’école et de la transmission des valeurs.
La droite de retour, c’est la valorisation du travail, de la réussite, de l’entreprenariat et le fait d’exiger qu’en contrepartie du RSA on fasse des heures de travail d’intérêt général, comme je l’ai toujours demandé.
La droite de retour, c’est le respect et l’autorité car on ne peut accepter que dans 8 cas sur 10 un délinquant soit relâché sans aucune sanction.
La droite de retour, c’est aussi la défense de la vraie solidarité, l’attachement aux classes moyennes auxquelles on demande tout sans rien donner, la protection de la famille et de la filiation, la reconnaissance pour les retraités qui ont parfois durement travaillé toute leur vie, l’empathie à l’égard des personnes handicapées.
La droite de retour, c’est enfin le refus du communautarisme et de l’intégrisme islamique. La France n’est pas une juxtaposition de communautés, elle ne doit pas changer de nature et ce n’est pas à la France de s’adapter à celui qui vient de l’étranger. La France a une histoire, des racines et défendre ce passé n’est pas une nostalgie, c’est une promesse d’avenir. Une France qui, parce qu’elle sait d’où elle vient, sait où elle va.
Tout au long de ces années, je suis allé vous voir dans vos fédérations, parce que je n’ai jamais oublié que c’est vous qui vous engagez, qui donnez de votre temps, qui portez l’âme de notre famille politique. Je veux reconstruire notre parti à partir du terrain, en arrêtant ce système où trop souvent votre parole est confisquée par quelques décisions prises dans un bureau à Paris. Il faut redonner la parole à nos militants.
Cette élection est essentielle car ce doit être l’élection de la refondation. Il ne faut pas qu’il en sorte un score étriqué qui ne donnerait aucune légitimité et ouvrirait la voie aux divisions. J’ai besoin de votre engagement et de votre large soutien pour reconstruire.
Souvent dans ces moments difficiles, notre famille est allée chercher au fond d’elle-même l’énergie des victoires à venir, comme le Général de Gaulle en 1947, comme Jacques Chirac en 1981, comme Nicolas Sarkozy en 2004. C’est cette aventure que je veux écrire avec vous. Relever le drapeau de la droite et montrer aux Français que notre famille est de retour.
Vous êtes le cœur battant des Républicains. Avec vous, nous pouvons redevenir un parti populaire, un parti qui impose ses idées, un parti qui renoue avec les Français et avec le cœur de notre pays.
Ensemble, nous allons refaire de la France ce qu’elle a toujours été et ce qu’elle sera toujours.
Vivent les Républicains, vive la République, et vive la France !

La Droite de retour : Election de la Présidence Les Républicains des 10 et 17 décembre 2017

Chers Amis,

Les premières décisions d’Emmanuel Macron sont un nouveau coup dur porté aux retraités et aux familles. Comme sous François Hollande, ce sont les Français qui travaillent toute leur vie pour pouvoir bénéficier d’une pension digne et être propriétaires de leur logement qui seront sacrifiés par ce gouvernement.

En plus d’augmenter la CSG pour toutes les retraites supérieures à 1200 euros, de supprimer la prestation d’accueil du jeune enfant pour des dizaines de milliers de familles, Monsieur Macron s’attaque aussi à la propriété immobilière et oriente de force les économies des Français vers la finance au détriment de l’acquisition d’un logement à transmettre à leurs enfants et petits-enfants.

L’Impôt sur la fortune immobilière va punir les petits entrepreneurs qui acquièrent un patrimoine par leur travail et tous les Français dont le logement a pris de la valeur avec la hausse de l’immobilier.

Pendant ce temps, Emmanuel Macron refuse de baisser les droits de succession pour les classes moyennes et se montre incapable de réduire sérieusement la dépense publique.
Il opposait la France de nos territoires aux grandes métropoles, les Français qui réussissent à « ceux qui ne sont rien », il oppose maintenant les actifs aux retraités, la finance à la propriété immobilière!

Cette politique abandonne les classes moyennes qui ont le sentiment d’être assez riches pour devoir payer toujours plus d’impôts et jamais assez pauvres pour bénéficier de la solidarité nationale.

Soyez en sûrs, seule la vraie Droite que nous reconstruirons ensemble portera le combat pour la solidarité entre les générations.

Aidez Laurent Wauquiez à défendre tous ces Français qui souhaitent simplement transmettre à leurs enfants le fruit du travail d’une vie ! Donnez-lui les moyens de se battre pour une Droite qui valorise le travail !

Merci infiniment de votre engagement et de votre soutien.

Renaud Muselier, député européen, Président de la Région PACA : L’Europe : Une chance pour notre jeunesse – Discours

Parler d’Europe, c’est toujours un plaisir, c’est un honneur mais c’est avant tout une chance.

Une chance car personne n’aurait pu imaginer qu’après s’être fait la guerre des siècles durant, nos peuples, français, anglais, allemand, italien, espagnol… uniraient leurs destins pour offrir à nos enfants un monde plus serein, plus pacifique, plus protecteur.

Les pères fondateurs de l’Europe ont eu la force morale, oui morale, après des millions de morts de faire de ce contient un continent de coopération fraternelle où la compétition a remplacé la guerre.

Souvent, certains s’accordent à dire que l’Europe est un miracle. Non !

L’Europe c’est le résultat d’une volonté politique.

L’Europe c’est une promesse. Celle de la paix, de la liberté et de la prospérité.

L’Europe c’est ce lieu un peu fou qui fait s’assoir et travailler ensemble le petit fils de l’amiral Muselier, 1er officier de l’armée française à rejoindre le Général de Gaulle en 1940 et la petite fille de Bénito Mussolini.

L’Europe c’est un projet voulu, porté et incarné par des hommes et des femmes visionnaires qui ont eu l’audace d’unir nos destins.

Le destin de l’Europe c’est le destin de chacun. Il n’y a pas d’un côté notre destin individuel ou national et de l’autre celui des peuples européens. Nos deux destins sont liés.

Notre destin commun est symbolisé par l’hymne européen, cette ode à la joie, sur lequel le Président français a célébré sa victoire contre l’extrême droite.

Mais notre destin commun il est également symbolisé par une monnaie: l’euro, par une devise: unis dans la diversité et par un drapeau: les 12 étoiles.

A ce sujet, je veux redire ma satisfaction d’avoir vu la France reconnaitre officiellement le drapeau européen. C’est un message fort envoyé à tous les extrémistes de bazar, du Front national à la France insoumise qui finissent toujours par se rejoindre au rayon des europhobes.

L’Europe c’est le faux alibi des lâches et des conservateurs pour tenter de masquer leurs propres turpitudes.

Et je me réjouis du discours pro-européen que tient le nouveau Président de la République depuis son élection.

Emmanuel Macron a repris le leadership en Europe, comme nous l’avions fait en son temps avec Nicolas Sarkozy. Il a renoué le dialogue avec l’Allemagne et avec nos différents partenaires européens.

La grande voix de la France est de nouveau entendue, écoutée et respectée. C’est une chance pour nous tous.

Mais pour faire aimer l’Europe aux Français, les discours ne suffiront pas !

Nous avons besoin d’actes, de réformes, pour démontrer à ceux qui doutent, à ceux qui souffrent, que l’Europe est une des réponses aux crises multiples que nous traversons.

La France doit prendre le meilleur de l’Europe et se servir de sa puissance économique et institutionnelle pour réformer une Europe parfois trop technocratique et éloignée des préoccupations des Français.

Il faut en finir avec cette folie franco-française de la sur transposition des normes et directives européennes.

Nous ne pouvons plus continuer à être le seul pays de l’Union qui maximise les directives européennes et qui s’impose des normes qu’aucun autre pays ne s’impose.

Le Président de la République doit commencer par-là s’il veut faire adhérer les Français à son projet européen !

L’Europe est aujourd’hui une évidence pour beaucoup mais gardons-nous bien de la considérer comme acquise.

L’Europe c’est un combat de chaque jour.

Un combat contre les obscurantistes.

Un combat contre les ennemis de la liberté.

Un combat contre les ennemis des nations.

Oui les européens sont profondément patriotes. Je suis un fervent défenseur de l’Europe parce que je suis viscéralement français et patriote.

Qui peut croire que la France serait plus forte si elle est isolée ?

Que pèsent 66 millions d’hommes et de femmes, fussent-ils français héritiers de la Révolution et des lumières, face à 7 milliards d’individus dans un monde globalisé ?

Je me bats au quotidien pour construire une France forte dans une Europe forte.

Pour bâtir une Europe respectant les peuples et les nations.

Et lorsque je vois l’Europe rester silencieuse vis-à-vis d’une Espagne menacée par des velléités d’indépendance, de morcellement et de balkanisation comme c’est le cas en Catalogne, j’ai le sentiment que les combats que l’on mène au parlement européen pour faire avancer l’Europe sont plus utiles que jamais.

Il en est de même avec le Brexit qui conduira le royaume uni à sa perte. Sans Europe c’est le déclin assuré.

Une Europe respectant les souverainetés et les identités.

Une Europe nous permettant de nous prémunir contre les dumpings qu’ils soient économiques, sociaux ou environnementaux.

L’Europe elle sert si on sait s’en servir. Comme nous le faisons ici, en Provence-Alpes-côte-d’Azur.

L’Europe représente plus de 2 milliards d’euros de fonds supplémentaires pour notre territoire. C’est notre 13èmemois.

Elle nous permet de financer des projets structurants comme le Hub Emploi de Saint-Louis à Marseille pour plus d’1 million d’euros.

Mais elle permet aussi d’accompagner des projets plus modestes comme cet atelier de glaces artisanales à Chorges (Hautes-Alpes) pour 15 000€.

Aujourd’hui l’Europe c’est le sens de l’Histoire. Elle nous permet d’être économiquement plus forts, diplomatiquement et militairement écoutés et respectés et culturellement plus riches.

Au cœur de cette richesse culturelle, il y a le projet Erasmus.

Erasmus, plus qu’un projet, c’est une idée !

L’idée que l’on se fait du monde dans lequel on veut éduquer ses enfants.

L’idée que l’on se fait de la société dans laquelle on veut vivre.

Une société ouverte ou une société de la peur, de la division, de la crainte. Erasmus, au fond, c’est la meilleure réponse à apporter à celles et ceux qui ont un fil de fer barbelé pour seule pensée politique.

Ceux-là, sont nourris par l’angoisse de l’incertitude, par la peur de l’inconnu quand nous sommes nous assoiffés de découvertes, insatiables d’aventures.

Erasmus une idée de 30 ans !

Erasmus une idée à 9 millions d’enfants dont plus d’un million de Français.

Erasmus, c’est un programme d’éducation, de formation, d’insertion professionnelle.

C’est un formidable accélérateur de mobilité et l’émergence de la citoyenneté européenne permettant de démontrer que l’Europe est utile et peut être efficace.

C’est la raison pour laquelle j’ai fait le choix de participer à ce magnifique évènement organisé dans 10 pays européens autour de plus de 500 manifestations.

Et lorsque je parle de la mobilité des jeunes, je parle de la mobilité de tous les jeunes.

Des étudiants en Fac ou en grandes écoles en passant par la mobilité des apprentis qui est structurante pour leur formation et leurs savoirs faires.

J’ai souhaité mettre à l’honneur le volet apprentissage du programme Erasmus pour la simple et bonne raison que l’apprentissage est une de mes priorités.

Ainsi, nous avons consacré plus de 115 millions d’€ à cette filière de formation en 2017 car c’est aujourd’hui la voie royale vers le plein emploi.

Et cette voie-là, elle a été abandonnée, méprisée pendant près de 20 ans. Tant et si bien que notre territoire s’est retrouvé dans une situation folle où il y avait plus d’apprentis en 1998 en Provence-Alpes-Côte-D’azur (29 000)qu’en décembre 2015 lorsque nous avons été élus (27 500).

 Nous nous sommes alors fixés un objectif ambitieux: 50 000 apprentis d’ici à la fin du mandat.

Et nous sommes en bonne voie puisque nous sommes actuellement à plus de 32 000 apprentis dans notre Région.

Si nous avons fait de l’apprentissage notre priorité, ce n’est nullement par dogme ou pas idéologie, mais parce que l’apprentissage ça fonctionne !

60% des apprentis trouvent un emploi durable moins de 6 mois après avoir obtenu leur diplôme. Et ce chiffre monte à 90% un an après leur fin d’études.

Avec les élus de ma majorité régionale, nous avons donc mis en place un grand plan pour booster cette filière.

Parmi les mesures annoncées, il y a la promotion de la filière pour démontrer qu’il s’agit d’une voie d’excellence.

Désormais:

  • Les apprentis peuvent bénéficier de la mobilité européenne et du programme Erasmus en Provence-Alpes-Côte d’Azur.
  • 326 apprentis ont ainsi bénéficié d’une mobilité européenne en 2017.
  • 317 000€ ont été mobilisés pour les accompagner dans ce projet de mobilité.
  • 10 CFA impliqués en 2017 et nous allons encore encourager cette croissance (les saluer et les remercier pour leur travail d’accompagnement des jeunes).
  • Nous développons dans ce petit pays qu’être Provence-Alpes-Côte-D’azur, une politique internationale sur l’économie, la culture, le sport et la formation avec un cadre que j’ai fixé:
  • Des réalisations concrètes à 3 ans : viser la mobilité de 500 000 apprentis d’ici 2021.
  • Une vision à 20 anspour faire de notre Région acteur de la diplomatie européenne et internationale et hausser le niveau de qualification de toute une génération.

Enfin, je suis heureux de vous annoncer que nous allons mettre en service le site « Mouv Provence-Alpes-Côte d’Azur » à l’occasion des 30 ans d’Erasmus.

Ce projet partenarial avec l’Etat et la représentation de la Commission européenne à Marseille est un site internet regroupant en un seul espace l’ensemble des informations relatives à la mobilité internationale des jeunes de notre Région.

-Ce site propose :

  • Des opportunités d’expériences à l’international : chantiers de jeunes, volontariat, stages professionnels,
  • Recensement de l’ensemble des structures susceptibles d’accompagner chaque jeune dans son projet de mobilité.

Nous avons tous, ici, une triple chance.

Nous vivons en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, une région exceptionnelle, bénie des Dieux. Une région à faire rêver le monde.

Nous vivons en France, plus qu’un simple pays, la France est l’expression d’une volonté. Celle de se surpasser face à l’adversité, de s’unir lorsque l’essentiel est en jeu. Une volonté universelle, celle d’un peuple épris de liberté préférant toujours faire l’histoire plutôt que de la subit.

Et enfin, nous vivons en Europe. L’Europe portant l’ambition de construire le plus beau projet de vie commun qui soit. Celui que nous devons à notre jeunesse, le seul qui nous permettra de gagner sa considération et sa gratitude. Celui qui nous permettra de garantir la liberté des peuples dans une patrie élargie. Une grande œuvre nous attend, celle de ces 12 étoiles dorées dans le firmament.

Je vous remercie.

 

Seul le prononcé fait foi